Vendredi 23 février 2018 | Dernière mise à jour 13:23

Innovation L'appli qui repeuple les boutiques

Une start-up genevoise lance une application qui récompense les clients dès leur entrée dans les magasins. Objectif: booster la fréquentation du commerce de détails.

Fabio Bettinelli de la boutique Carasso, à Genève (en haut à gauche) salue l’innovation proposée par Alessandro Magrì, Nicolas Remond, Raphael Bischof et Laura Wacrenier.

Fabio Bettinelli de la boutique Carasso, à Genève (en haut à gauche) salue l’innovation proposée par Alessandro Magrì, Nicolas Remond, Raphael Bischof et Laura Wacrenier. Image: Christian Bonzon

Une appli peut-elle vous inciter à aller faire vos courses dans de petits magasins?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils n’ont qu’à pousser la porte pour gagner de l’argent. Des bornes Bluetooth installées dans la maison de café Carasso, à Genève, détectent la présence de ses clients inscrits sur l’application In & Win. En entrant, ceux-ci récoltent 50 wins, une monnaie virtuelle équivalente au centime. Un gain cumulable au rythme de leurs passages qu’ils pourront troquer contre des bons-cadeaux dans l’une des vingt boutiques partenaires, comme Carasso, ou reverser à des associations caritatives.

A l’origine, Alessandro Magrì et Nicolas Rémond, deux Genevois pour qui il est urgent de redynamiser le commerce de détail écorché par le boom de la vente en ligne. «En 2015, le constat en Suisse est devenu alarmant, note Alessandro Magrì. Les magasins doivent se servir des mêmes armes qu’Internet! Notre objectif est de mettre la technologie au service du contact direct.» Gratuite, l’application promet aux commerçants de remplir leur boutique, aux clients, de faire de bonnes affaires. Le con­cept, en plein essor aux Etats-Unis, est une première en Suisse.

Cibler les jeunes

Un souffle de modernité pour la traditionnelle société de torréfacteurs, historique à Genève depuis cinq générations. «Dans le monde du café, nous avons surtout des habitués, indique Fabio Bettinelli, directeur marketing de Carasso. Cette application nous permet d’atteindre une nouvelle clientèle, plus jeune, en suscitant un intérêt de découverte. Ceux qui se rendent à la FNAC nous voient sur leur application et sont tentés de venir acheter du café à l’ancienne, bien que ce ne soit pas dans leurs habitudes. C’est une opportunité pour les commerces de proximité qui peuvent rebondir sur ce réseau.»

En quelques mois, la start-up a déjà conquis près de 5000 utilisateurs et une vingtaine d’enseignes en Suisse romande, de la FNAC à la pharmacie Sen’Su à Lausanne, en passant par le Military Megastore, spécialisé dans l’outdoor et le bricolage. Moh­sin Kaz­mi, directeur général de ce dernier, salue l’initiative avec un enthousiasme immodéré. «Enfin une start-up qui ne cherche pas à substituer le contact réel mais à le renforcer. D’autant qu’elle nous permet de mieux cibler nos clients et d’orienter leurs comportements d’achat d’une manière ludique. Pour que ça fonctionne, il faut former une véritable communauté. Le potentiel est là. J’y crois!» (Le Matin)

Créé: 14.06.2016, 06h31


Sondage

Comment trouvez les résultats des Suisses aux JO de PyeongChang?





Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.