Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 16:00

Politique monétaire Un expert propose une taxe pour déprécier le franc suisse

Prélever 1 centime sur tout achat de 100 francs effectué sur le marché des devises permettrait de casser les reins du franc fort et rapporterait au minimum 2 milliards par an.

«Tant que la zone euro sera frappée par la crise, le franc demeurera une valeur refuge», analyse Sergio Rossi.

«Tant que la zone euro sera frappée par la crise, le franc demeurera une valeur refuge», analyse Sergio Rossi. Image: CLAUDIO BADER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Professeur en politique monétaire à l’Université de Fribourg, Sergio Rossi préconise de taxer à 1% chaque achat de francs sur le marché des changes. Un mécanisme simple pour combattre la cherté du franc.

Les entreprises en seraient exemptées. «On peut imaginer une franchise à 100 000 francs, davantage si nécessaire, en deçà de laquelle cette taxe ne s’appliquerait pas», précise-t-il.

Aide aux PME

Ce système a l’avantage d’être gagnant dans tous les cas de figure. «S’il a un effet dissuasif, les flux diminuent, l’on achète donc moins de francs suisses sur le marché des devises et notre monnaie se déprécie. S’il n’est pas dissuasif, les sommes perçues alimenteront un fonds spécial de quelque 4 à 5 milliards de francs par année si l’on se base sur les flux actuels, et de 1 à 2 milliards si ces flux diminuent fortement».

Cette variante de la taxe Tobin permettrait ainsi d’alimenter un fonds spécial destiné à venir en aide aux entreprises mises en difficulté par l’abandon du taux plancher face à l’euro.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 13.06.2015, 22h47

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.