Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 21:26

Zurich Aryzta dégage un bénéfice net en recul

Le chiffre d'affaires du groupe zurichois de boulangerie industrielle a, lui, augmenté de 1,5% à 3,88 milliards.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La croissance organique du chiffre d'affaires a pour sa part atteint 0,5% par rapport à l'exercice précédent, a indiqué lundi Aryzta. Sur le seul quatrième trimestre, elle affiche un taux de 0,8%, précise le communiqué du groupe helvético-irlandais basé à Zurich.

Au total, le chiffre d'affaires annuel a le plus progressé en Europe avec un gain de 6,1% à 1,75 milliard d'euros, alors qu'il reculait de 1,8% en Amérique du Nord pour s'inscrire à 1,91 milliard. Dans le reste du monde, les ventes ont diminué de 3,3% à 223,7 millions. Les coentreprises ont contribué à hauteur de 15,7 millions.

A l'échelon opérationnel, le groupe a dégagé un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (EBITA) en baisse de 5,7% à 484,9 millions d'euros. La marge correspondante ressort à 12,5%, soit un point de moins en comparaison annuelle.

L'action décroche

La performance d'ensemble ressort relativement en phase avec les attentes des analystes. Le consensus de l'agence financière awp plaçait le chiffre d'affaires à 3,89 milliards d'euros et l'EBITA à 500 millions.

«Les résultats n'ont pas démontré l'accélération de la croissance attendue au quatrième trimestre et la croissance continuera d'être faible», ont estimé les analystes de Vontobel. Selon eux, la contraction de la marge opérationnelle reflète les difficultés causées par le déclin des volumes en Amérique du Nord.

A la Bourse suisse, l'action a été sanctionnée. Dans les premiers échanges, elle décrochait de plus de 4% dans un marché en recul.

Endettement élevé

Les actionnaires seront un peu moins gâtés. Ils devraient recevoir, sur la base de la proposition du conseil d'administration, un dividende de 0,5731 franc par action au titre de l'exercice écoulé, contre 0,6555 franc il y a un an.

Le flux de trésorerie disponible (free cash flow) a atteint 267 millions d'euros, un montant supérieur aux 200 millions fixés comme objectif interne. Le directeur général Owen Killian, cité dans le communiqué, s'est réjoui d'une évolution qui améliore la situation en termes de capacité de financement.

Pour l'exercice en cours, le flux de trésorerie disponible devrait ressortir dans une fourchette comprise entre 225 et 275 millions d'euros, prévoit Aryzta. L'indicateur est jugé important dans la mesure où le groupe est passablement endetté.

Nouveau président

Aryzta est né en 2008 après l'acquisition de l'irlandais IAWS par le zurichois Hiestand. Basé à Zurich, le groupe développe ses activités au niveau mondial. Il a notamment acquis au printemps de l'an dernier 49% du distributeur français de produits surgelés Picard.

Le groupe, qui devrait avoir pour nouveau président l'Irlandais Gary McGann (ex-directeur général d'Aer Lingus) après l'assemblée générale du 13 décembre, compte parmi ses clients des acteurs de la restauration rapide ainsi que des supermarchés. Les premiers constituent un cinquième du chiffre d'affaires, tandis que les seconds un tiers. (ats/nxp)

Créé: 26.09.2016, 08h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.