Vendredi 10 avril 2020 | Dernière mise à jour 08:53

Alimentaire Aryzta veut reprendre près de la moitié des surgelés Picard

Délaissant les fourrages et engrais, le groupe de boulangerie industrielle investit le secteur des surgelés.

Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe zurichois de boulangerie industrielle veut s'emparer de 49% du capital-actions de la société française Picard. L'investissement se monte à 446,6 millions d'euros (466,17 millions de francs).

Dans un communiqué diffusé le mardi 31 mars, Aryzta précise avoir entamé des négociations exclusives avec Lion Capital. L'acquisition, qui nécessitera l'aval des autorités de la concurrence concernées, sera financée avec les revenus issus de la cession de plus de la moitié de sa participation dans sa filiale irlandaise Origin, dédiée aux fourrages et aux engrais, annoncée la semaine passée.

Pour mémoire, cette dernière offre, réservée à des investisseurs institutionnels, porte jusqu'à 49 millions d'actions Origin sur les quelque 85 millions que le groupe établi à Zurich possède. Pour l'exercice 2015, Picard table sur un chiffre d'affaires de 1,37 milliard d'euros et un résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) de 192 millions d'euros.

Picard dispose de pas moins de 920 points de vente en France et propose plus de 1100 produits surgelés dans ses bacs. L'entreprise dont les origines remontent à la fondation en 1906 des Glacières de Fontainebleau, a adopté la raison sociale Etablissements Picard en 1962. (ats/nxp)

Créé: 31.03.2015, 14h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.