Vendredi 15 novembre 2019 | Dernière mise à jour 07:34

Eurogroupe Athènes va demander un allongement de prêt

Le gouvernement grec attendra jeudi matin pour solliciter une prolongation de l'accord de prêt passé avec ses partenaires de la zone euro.

La Grèce veut distinguer l'aide financière demandée des conditions d'octroi qui lui étaient imposées jusqu'à présent.

La Grèce veut distinguer l'aide financière demandée des conditions d'octroi qui lui étaient imposées jusqu'à présent. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Athènes souhaiterait plus d'argent mais avec d'autres conditions d'octroi. C'est ce qu'a déclaré mercredi un responsable du gouvernement grec. Cette source n'a pas précisé la forme que prendrait la demande d'Athènes à la zone euro.

L'initiative, qui était jusqu'à présent attendue pour ce mercredi, reflète la volonté du nouveau Premier ministre Alexis Tsipras d'opérer une distinction entre l'aide financière et les conditions qui lui ont été associées jusqu'à présent.

«Attendons aujourd'hui qu'une demande de prolongation du contrat de prêt soit soumise par le ministre des Finances (Yanis) Varoufakis», avait dit plus tôt mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Sakellaridis, lors d'une intervention sur la chaîne de télévision grecque Antenna TV.

Il lui était demandé si un projet initial rejeté lundi lors d'une réunion de l'Eurogroupe constituerait la base d'une nouvelle proposition sur la dette de la Grèce. A l'issue de cette réunion, les autres ministres des Finances de la zone euro ont donné jusqu'à vendredi à la Grèce pour solliciter une prolongation de l'aide financière censée expirer le 28 février.

Confrontation avec Berlin

«Les délibérations se poursuivent pour trouver un terrain d'entente, nous voulons croire que nous sommes sur la bonne voie. Nous nous rendons à la table des négociations pour trouver une solution».

Gabriel Sakellaridis a répété que le gouvernement grec, parvenu au pouvoir en janvier sur la promesse de mettre fin aux politiques d'austérité, ne céderait pas sur un certain nombre de points qu'il juge non négociables.

L'Allemagne, qui incarne la «ligne dure» dans la négociation sur la dette grecque, assure qu'aucune solution de ce type n'est envisagée. Elle exige toujours le respect par Athènes des termes du programme d'aide existant.

Toute extension de l'aide internationale à la Grèce au-delà du 28 février est «indissociable» de la réalisation par Athènes des réformes prévues par ce programme d'aide en cours, a martelé mercredi un porte-parole du ministère allemand des Finances.

Bruxelles dans l'attente

La Commission européenne est, elle, restée prudente mercredi, attendant de voir la demande grecque. Une réunion de hauts fonctionnaires de la zone euro, un Euro Working Group, se tiendra jeudi pour examiner ce document, qui doit en premier lieu être envoyé au président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a indiqué une source européenne.

La tenue de cette réunion ne sera pas automatiquement suivie d'un Eurogroupe. Les ministres des Finances de la zone euro se réuniront ou s'entretiendront par téléphone vendredi au sujet de la Grèce, uniquement si les Grecs présentent une requête jugée valable. (ats/nxp)

Créé: 18.02.2015, 16h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.