Jeudi 23 mai 2019 | Dernière mise à jour 10:16

Automobile Bénéfice en hausse de 20% pour Suzuki

Le constructeur japonais, récemment épinglé pour des fraudes, a vu son résultat prendre l'ascenseur.

Les prévisions annuelles du Japonais ne sont pas optimistes. (Photo d'illustration)

Les prévisions annuelles du Japonais ne sont pas optimistes. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le constructeur japonais de petites voitures et deux-roues Suzuki Motor a fait état mercredi d'un bénéfice net en hausse de 20% au premier trimestre de son exercice 2016/17. Il a aussi confirmé ses prévisions annuelles, peu optimistes du fait du regain du yen.

Entre le 1er avril et le 30 juin, il a dégagé un résultat net de 38 milliards de yens (361 millions de francs), contre 31,7 milliards un an plus tôt, une amélioration qu'il attribue notamment à une baisse des charges d'impôts.

Le bénéfice d'exploitation a augmenté dans des proportions moins élevées ( 7,2%, à 59,2 milliards de yens), sur un chiffre d'affaires en petit recul (-2,4%), à 754 milliards de yens (6,2 milliards d'euros).

Au Japon, le groupe a vu ses ventes de mini-voitures décliner de 11,9% en volume, dans un marché automobile peu dynamique et fragilisé en outre par une moindre attractivité fiscale. Les livraisons de véhicules produits pour d'autres constructeurs (OEM) ont aussi fléchi.

Irrégularités

Suzuki ne précise pas si la récente révélation d'irrégularités a eu un impact sur ses affaires. Au lieu de procéder à des tests en conditions réelles comme l'exige la réglementation, Suzuki avait avoué à la mi-mai avoir compilé différentes valeurs disparates (pneus, freins...) mesurées en laboratoire, pour évaluer la consommation de carburant et les émissions polluantes de ses véhicules commercialisés au Japon, une pratique qui remonte à 2010.

La compagnie a cependant démenti avoir agi ainsi pour embellir des données, à la différence de son compatriote Mitsubishi Motors, mais elle a admis des raisons économiques, mettant en avant un manque de ressources après la crise financière internationale de 2008.

Mauvaises performances

A l'étranger, le chiffre d'affaires a diminué de 4%, heurté par de mauvaises performances en Indonésie et au Pakistan et des effets de change négatifs. En revanche, Suzuki se félicite de la bonne tenue de son activité automobile en Europe, ainsi qu'en Inde où le constructeur détient une position dominante grâce à la part de 56% détenue dans le premier constructeur national, Maruti Suzuki.

Le groupe a écoulé dans le monde 675'000 voitures sous sa marque au premier trimestre (-1,8% sur un an).

La division des deux-roues, qui représente moins de 10% des recettes, a pour sa part affiché un chiffre d'affaires en nette baisse (-16,7%) et une perte d'exploitation (bien que réduite), en raison de ventes en berne en Europe, Amérique du Nord et Asie et de taux de change défavorables. Enfin, les produits nautiques ont vu leurs recettes diminuer de 5,7%.

Pour l'exercice en cours, Suzuki pronostique toujours un recul de ses ventes et profits en raison de l'appréciation du yen. Le chiffre d'affaires est attendu en baisse de 2,5% à 3100 milliards de yens (29,4 milliards de francs), le bénéfice d'exploitation devrait se replier de 7,8% à 180 milliards de yens (-7,8%) et le résultat net chuter de 20,3% à 93 milliards. (ats/afp/nxp)

Créé: 03.08.2016, 13h22

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.