Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 09:43

Assurances Bénéfice en hausse pour La Mobilière en 2018

La compagnie d'assurances La Mobilière annonce une progression de 3 millions de francs de son bénéfice net pour l'année passée.

Les primes brutes des affaires dommages ont représenté le moteur de la croissance.

Les primes brutes des affaires dommages ont représenté le moteur de la croissance. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Mobilière a poursuivi sa croissance l'an dernier, malgré des marchés chahutés en fin d'exercice. Affirmant gagner des parts de marchés dans l'assurance dommages, l'assureur coopératif bernois a vu son bénéfice net progresser de 3 millions de francs au regard de 2017 à 443,5 millions.

Le volume des primes brutes s'est inscrit à 3,83 milliards de francs, en hausse de 1,5% sur un an, précise mardi l'assureur établi à Berne. Franchissant pour la première fois le cap des 3 milliards de franc à 3,07 milliards, soit 3,7% de plus qu'en 2017, les primes brutes des affaires dommages ont représenté le moteur de la croissance, offrant à La Mobilière quelques parts de marché supplémentaires.

L'évolution s'est en revanche révélée moins favorable dans l'assurance vie, les revenus du segment chutant d'une année à l'autre de 6,5% à 760,8 millions de francs. Le fléchissement reflète en particulier la vive concurrence régnant dans le domaine de la réassurance du risque pour les caisses de pension, alors que les affaires de prévoyance professionnelle pour les privés ont poursuivi leur croissance.

En matière de rentabilité, la contribution des affaires dommages s'est maintenue à celle présentée l'année précédente, alors que l'assurance vie a généré une part plus importante qu'en 2017. Le résultat technique a augmenté dans les deux activités.

Turbulences boursières

La vive agitation des marchés financiers en fin d'année 2018 n'est toutefois pas restée sans effet. Le résultat financier a ainsi plongé à 240,8 millions de francs, pas loin de 100 millions de moins qu'en 2017. À leur valeur de marché, les investissements en capitaux ont affiché un rendement négatif de 0,5%, contre une valeur positive de 3,6% douze mois auparavant.

Le groupe bernois n'en dispose pas moins toujours d'une «très solide» dotation en fonds propres, poursuit ce dernier. Le taux de solvabilité, calculé selon le Swiss Solvency Test (SST), s'est inscrit à 594%, La Mobilière figurant ainsi au rang des rares assureurs à dépasser le cap des 300%.

Les clients de l'assureur bénéficieront en partie de la bonne performance dégagée l'an dernier, les primes annuelles pour les assurances ménage et bâtiment se voyant assortie d'un rabais de 20%. La réduction représente un montant total de 160 millions de francs.

Le groupe de la ville fédérale entend par ailleurs poursuivre ses investissements dans les nouvelles technologies. Aux dépenses pour les projets réguliers, La Mobilière entend ajouter 250 millions de francs supplémentaires dans la numérisation de ses affaires. (ats/nxp)

Créé: 09.04.2019, 11h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.