Vendredi 17 janvier 2020 | Dernière mise à jour 16:27

Médias La «Berner Zeitung» et le «Bund» ne fusionnent pas

Après la disparition de la version papier du «Matin», Tamedia ne prévoit pas, pour le moment, d'autres suppressions de titres.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après l'annonce de l'arrêt de l'édition papier du Matin, Tamedia ne veut pas supprimer d'autres titres «dans un horizon prévisible». Une fusion des quotidiens Berner Zeitung et Bund «n'est pas un thème pour nous», dit un porte-parole du groupe de presse zurichois.

Des rumeurs de réunion des deux titres bernois ont circulé ces dernières semaines dans plusieurs médias. Le chef de la communication de Tamedia, Christoph Zimmer le réaffirme avec vigueur à KEYSTONE-ATS: «Nous n'avons aucun plan en vue d'une fusion entre le Bund et la Berner Zeitung.»

Il va de soi en revanche que l'avenir de tous les médias dépend de leur capacité à gagner des lecteurs et des abonnés ainsi que de la manière dont se développe le marché publicitaire. «Le constat vaut pour tous ceux qui se financent via ce canal», explique encore Christoph Zimmer.

Tamedia a causé un grand émoi en Suisse romande en annonçait la fin de la version papier du Matin pour le samedi 21 juillet, après 125 ans d'histoire. L'avenir du quotidien s'écrira désormais uniquement sous forme numérique. Jusqu'à 41 personnes sont menacées dans leur emploi. (ats/nxp)

Créé: 08.06.2018, 09h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.