Mercredi 3 juin 2020 | Dernière mise à jour 12:58

Economie La BNS devrait essuyer une perte de 5 milliards

La Banque nationale suisse avait dégagé un bénéfice record l'an passé. Il n'en sera visiblement rien cette année.

L'évolution négative s'explique notamment par la hausse des taux d'intérêt depuis début 2018.

L'évolution négative s'explique notamment par la hausse des taux d'intérêt depuis début 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Banque nationale suisse (BNS) devrait inscrire une perte de 5 milliards de francs au premier trimestre. L'évolution s'explique par la hausse des taux d'intérêt depuis début 2018, l'affaiblissement du dollar et la correction intervenue sur le marché des actions.

A l'inverse, l'institut d'émission monétaire a profité des paiements d'intérêts et de dividendes tirés de ses placements ainsi que des taux d'intérêt négatifs, a expliqué mardi UBS dans un document rédigé par un de ses économistes. Le résultat pour la période couvrant janvier à fin mars sera publié jeudi.

Pour rappel, la BNS a dégagé l'an dernier un bénéfice net record de 54,5 milliards de francs, plus que doublé par rapport à 2016 (24,5 milliards). La performance a été alimentée avant tout par un gain de 49,7 milliards réalisé sur les positions en monnaies étrangères, en lien avec l'affaiblissement du franc suisse par rapport à l'euro notamment. (ats/nxp)

Créé: 24.04.2018, 10h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.