Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 15:01

Swissleaks Brasilia veut épingler ses détenteurs de comptes HSBC

Le ministère brésilien de la Justice a ordonné l'ouverture d'une enquête fédérale sur «de possibles actes illicites» de citoyens brésiliens dans le cadre du scandale SwissLeaks.

Les noms de 8667 Brésiliens détenant 7 milliards de dollars répartis sur 6600 comptes auprès de la filiale suisse de HSBC, à Genève, figurent dans les fichiers SwissLeaks.

Les noms de 8667 Brésiliens détenant 7 milliards de dollars répartis sur 6600 comptes auprès de la filiale suisse de HSBC, à Genève, figurent dans les fichiers SwissLeaks. Image: CITIZENSIDE/RÉMY GENOUD / citizenside.com /AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Analyser, enquêter sur de possibles actes illicites et adopter les mesures adéquates». Voici ce qu'ambitionne de faire le ministère de la Justice brésilien, comme il l'a indiqué dans un communiqué diffusé samedi.

La banque britannique HSBC est au cœur d'un vaste scandale financier, une enquête internationale de plusieurs médias l'ayant accusé d'avoir fait transiter quelque 180 milliards d'euros de riches clients entre novembre 2006 et mars 2007 sur des comptes en Suisse, afin de leur éviter d'avoir à payer des impôts dans leurs pays respectifs.

7 milliards brésiliens

Selon la presse brésilienne, les noms de 8667 Brésiliens détenant 7 milliards de dollars répartis sur 6600 comptes auprès de la filiale suisse de HSBC, à Genève, figurent dans les fichiers SwissLeaks.

Il n'a pu être établi jusqu'à présent lesquels d'entre eux se sont rendus coupables d'évasion fiscale.

Connexions avec le géant pétrolier?

Selon la presse brésilienne, certaines des personnes apparaissant dans la liste Swissleaks seraient impliquées dans le scandale de corruption qui secoue le géant pétrolier brésilien Petrobras, dans lequel des entreprises du secteur de la construction sont soupçonnées d'avoir payé des pots-de-vin à des dirigeants de Petrobras, des responsables politiques et des intermédiaires en échange de contrats avec le groupe public.

(afp/nxp)

Créé: 01.03.2015, 21h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.