Mercredi 23 mai 2018 | Dernière mise à jour 23:22

Migrants Le Bundestag veut un durcissement sur l'asile

Les députés allemands ont validé un train de mesures. Les migrants bénéficiant de la «protection subsidiaire» n'auront plus le droit pendant deux ans de faire venir leur famille.

Les députés du Bundestag  ont adopté jeudi à une large majorité une série de mesures entraînant un durcissement des conditions d'asile, notamment dans le regroupement familial.

Les députés du Bundestag ont adopté jeudi à une large majorité une série de mesures entraînant un durcissement des conditions d'asile, notamment dans le regroupement familial. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les députés allemands ont adopté jeudi à une large majorité une série de mesures concernant l'asile, alors que Berlin cherche à limiter l'afflux de réfugiés dans le pays.

L'«Asylpaket II» entraîne un durcissement des conditions d'asile, notamment dans le regroupement familial.

Les députés du Bundestag, la chambre basse du Parlement, ont adopté par 429 voix pour et 147 contre (4 abstentions) ces mesures, très critiquées par l'opposition de gauche et les associations d'aide aux réfugiés. Une trentaine de députés SPD sur 193, pourtant membres de la coalition sociaux-démocrates/conservateurs de la chancelière Angela Merkel, ont ainsi voté contre.

Parmi eux, l'ancien chargé des questions sur les droits de l'homme au gouvernement, Christoph Strässer (SPD), démissionnaire lundi de ses fonctions, en désaccord avec le durcissement de la politique d'accueil.

Centres d'enregistrement

Le Parlement a ainsi validé le train de mesures qui avait été approuvé par la coalition fin janvier. Désormais, les migrants bénéficiant de la «protection subsidiaire» n'auront plus le droit pendant deux ans de faire venir leur famille. Cette protection se situe un cran en dessous du statut de réfugiés. Les aides sociales vont également être réduites.

Le texte prévoit aussi la mise en place en Allemagne de cinq centres d'enregistrement des candidats à l'asile. Ces unités devraient permettre d'accélérer l'examen des demandes ayant le moins de chances d'aboutir et faciliter les expulsions des personnes déboutées.

Expulsion des délinquants

Les députés ont aussi approuvé un texte distinct facilitant l'expulsion des délinquants étrangers. Cette mesure avait été décidée après les agressions de la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne. Des centaines de femmes avaient été agressées par des hommes présentés par les autorités comme étant majoritairement originaires d'Afrique du Nord.

Après l'accueil de plus d'un million de demandeurs d'asile en 2015, la chancelière allemande doit faire face à une fronde au sein de son propre camp conservateur, au désaveu d'un nombre croissant d'Allemands et à un isolement grandissant en Europe. Elle refuse néanmoins toujours de plafonner le nombre de réfugiés venant dans le pays.

Elle s'oppose également à la fermeture des frontières en Europe pour juguler l'afflux. Elle prône au contraire une approche européenne, passant notamment par des quotas d'accueil par pays, se heurtant à l'opposition de nombre de partenaires européens.

Le gouvernement allemand s'attend à accueillir 3,6 millions de réfugiés d'ici 2020, soit en moyenne 500'000 personnes par an, rapporte la presse la presse allemande. Les migrants arrivés l'an dernier, au nombre record de 1,1 million, sont inclus dans ce chiffre. (ats/nxp)

Créé: 25.02.2016, 14h49

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.