Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 07:53

Evasion fiscale Cahuzac: «Je n'ai jamais eu de compte en Suisse»

Le ministre français du Budget a laissé entendre vendredi que les documents donnés par la Suisse l'innocentaient dans l'enquête sur l'existence supposée d'un compte bancaire à UBS.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac a estimé vendredi que le fait d'être toujours en poste, après la transmission à la France de documents fiscaux helvétiques sur son éventuelle détention d'un compte secret en Suisse, attestait qu'il disait «la vérité».

Interrogé sur BFMTV et RMC, Jérôme Cahuzac a confirmé que la réponse suisse à la demande de la France, dans le cadre de l'entraide fiscale entre les deux pays, sur un éventuel compte qu'il aurait détenu à la banque UBS, avait été transmise à Paris «la semaine dernière».

«Je suis toujours ministre du Budget et cette réponse (suisse) a été portée à la connaissance des autorités françaises la semaine dernière, quelle conclusion en tirez-vous?», s'est interrogé Jérôme Cahuzac.« La conclusion qu'on peut en tirer, c'est que depuis le début, c'est moi qui dit la vérité», a poursuivi le ministre, l'air très à l'aise et détendu.

Accusations démenties

Ce dernier a toujours démenti avec fermeté les accusations contre lui publiées fin 2012 par le site Mediapart. Jérôme Cahuzac a reconnu n'avoir «ni vu ni reçu» la réponse suisse en vertu du secret fiscal.

De même, il a indiqué que ses avocats avaient été notifiés de l'existence de cette réponse sans en avoir le contenu. «Bien que n'ayant pas vu les documents et la réponse, je n'ai aucun doute sur les questions posées et les questions posées ont été: M. Cahuzac possède-t-il ou a-t-il possédé directement ou indirectement un compte en Suisse ?», a-t-il insisté. «Je n'ai pas, je n'ai jamais eu à aucun moment un compte en Suisse», a-t-il répété, ajoutant qu'il n'avait jamais songé à démissionner.

Pièce essentielle

Jeudi, le ministre de l’Économie Pierre Moscovici avait assuré de son côté n'avoir pas été ébranlé par le document transmis par la Suisse et désormais dans les mains de la justice. Sans en dévoiler le contenu, Pierre Moscovici a toutefois reconnu que le document constituait «sans aucun doute» une pièce essentielle.

Selon Le Nouvel Obs, qui a révélé mercredi que la Suisse avait transmis un document à la France, «il semble» que Jrôme Cahuzac n'a pas fermé de compte en Suisse en février 2010 contrairement à ce qu'affirme Mediapart. De même, d'autres recherches remontant à 2006 seraient également négatives. (ats/nxp)

Créé: 08.02.2013, 11h58

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.