Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 20:12

Vol Ces Romands font tout avec leurs drones

Sauver les faons, vérifier les panneaux solaires ou encore modéliser des bâtiments. À Bulle (FR), une jeune entreprise utilise les drones sous toutes leurs facettes.

L’équipe d’Upperview Productions, avec Fabian Jobin tout à gauche, croit en l’énorme potentiel du drone.

L’équipe d’Upperview Productions, avec Fabian Jobin tout à gauche, croit en l’énorme potentiel du drone. Image: Laurent Crottet

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On a acheté l’un des tout premiers drones sur le marché. Au début, c’était assez primitif, on fixait une Go Pro dessus et on volait à vue», raconte Fabian Jobin, le cofondateur d’Upperview Production. Depuis, l’entreprise fondée en 2011 et qui emploie sept personnes à Bulle (FR) a fait du chemin. «On a eu beaucoup de succès avec des images aériennes du canton de Fribourg. C’était un truc que les gens n’avaient jamais vu avant», continue celui qui jongle entre un Master en management à Lausanne et son emploi «presque à plein temps». «En ce moment, je jongle entre les examens, les tournages et le sauvetage de faons (lire ci-dessous)».

Car, petit à petit, ceux qui sont avant tout une bande de potes se sont fait connaître et ont accumulé les mandats. De l’agriculture à l’architecture, Fabian Jobin l’assure, les usages des drones sont très nombreux. «Il y a plein de possibilités. Tous les jours on a d’autres idées de ce qu’on pourrait faire avec. C’est domaine qui va encore énormément évoluer», pointe le Fribourgeois.

THERMOGRAPHIE

DR

En investissant 25 000 francs dans un drone équipé d’une caméra thermique, Uperview Productions s’est donné les moyens de réussir dans le domaine de la thermographie. «Cette technique permet d’analyser un secteur par rayonnement infrarouge et de calculer les températures», précise le responsable. Et les applications sont multiples. «Nous pouvons par exemple contrôler les installations photovoltaïques. En cas de dysfonctionnement, les panneaux seront plus chauds. C’est un gain de temps énorme pour les entreprises». Le système donne également la possibilité d’analyser les pertes thermiques d’un bâtiment ou de pointer les défauts d’étanchéité. «En mai-juin, avec ce drone, nous pouvons aussi repérer les faons cachés dans les champs par leurs mères et les protéger pendant la fauche», raconte Fabian Jobin.

PHOTOGRAMMÉTRIE

DR

«À l’aide du drone, on peut créer des modèles 2D ou 3D d’un objet. Cela peut-être un bâtiment ou un terrain, par exemple», explique Fabian Jobin. Une possibilité qui permet notamment de mesurer ou d’observer au plus près les zones difficilement accessibles. «On peut voir s’il y a des fissures sur une façade ou des tuiles cassées sur un toit», précise-t-il. Le Fribourgeois pointe une autre utilisation, dans le domaine de l’agriculture. «Grâce au modèle 3D. Nous pouvons analyser un champ pour voir s’il y a des endroits où cela pousse mieux ou moins bien. Nous pouvons également chiffrer précisément les dégâts en cas d’intempéries

VIDÉOS ET PHOTOS

Télévisions, agences immobilières, grands événements, offices du tourisme: dans le domaine visuel, les clients sont désormais nombreux. «Les drones permettent de proposer des points de vue dont le public n’a pas l’habitude», détaille Fabian Jobin. Le Fribourgeois souligne que les engins volants sont également utiles lors d’événements sportifs. «Ils permettent de suivre une course avec une vitesse et une mobilité que l’on n’a pas au sol.»

Créé: 15.06.2018, 13h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.