Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 22:25

Guerre commerciale La Chine va imposer de nouvelles taxes aux USA

En réaction aux futurs tarifs douaniers supplémentaires imposés par Washington, Pékin va taxer à la hausse 75 milliards d'importations américaines.

Washington et Pékin sont embourbés dans une coûteuse guerre commerciale depuis des mois.

Washington et Pékin sont embourbés dans une coûteuse guerre commerciale depuis des mois. Image: Keystone

Trump promet une escalade dans la guerre commerciale

Donald Trump a promis vendredi de répondre avec force aux nouveaux droits de douane imposés par Pékin, sur un ton faisant craindre que la guerre commerciale qui pèse déjà sur l'économie mondiale ne s'enflamme encore davantage.

«Je répondrai aux droits de douane de la Chine cet après-midi», a lancé M. Trump dans une série de tweets à la tonalité particulièrement agressive.
Le ton du président a fortement inquiété les marchés. Wall Street est parti en forte baisse au fur et à mesure que le président laissait éclater sa colère sur Twitter.

«Nous n'avons pas besoin de la Chine et, franchement, on se porterait bien mieux sans eux», a écrit le locataire de la Maison Blanche. Evoquant «les énormes sommes d'argent volées par la Chine aux Etats-Unis», il a martelé sa détermination à y mettre fin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Chine a annoncé vendredi son intention d'imposer de nouveaux droits de douane sur 75 milliards de dollars d'importations en provenance des Etats-Unis en deux temps. Pékin réagit ainsi aux taxes douanières supplémentaires que prévoit d'instaurer Washington.

«Escalade» des tensions économiques

Ces tarifs douaniers supplémentaires évolueront dans une fourchette comprise entre 5% et 10% et porteront sur 5078 produits américains, a précisé le bureau gouvernemental des droits de douane. Pékin a également annoncé l'imposition de tarifs douaniers de 25% sur les automobiles américaines ainsi que de 5% sur les pièces automobiles détachées, à compter du 15 décembre.

La Chine avait suspendu provisoirement en décembre 2018 les surtaxes visant les voitures en signe de bonne volonté dans ses négociations commerciales avec l'administration Trump, et annoncé en avril que ces taxes ne seraient pas réimposées dans l'immédiat.

Les droits de douane mis en place par les Etats-Unis «ont mené à une escalade constante des tensions économiques et commerciales, enfreignant le consensus atteint entre les deux chefs d'Etat en Argentine et celui trouvé à Osaka», a déclaré le bureau gouvernemental des droits de douane dans un communiqué, en référence aux deux G20 au cours desquels Xi Jinping et Donald Trump s'étaient entretenus ces derniers mois.

Taxe supplémentaire repoussée

Depuis le début de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, Washington a imposé des taxes douanières supplémentaires sur l'équivalent de 250 milliards de dollars de biens chinois importés. Les Etats-Unis ont récemment repoussé au 15 décembre l'imposition d'une taxe supplémentaire de 10% sur sur toute une série de produits de grande consommation, notamment électroniques.

La Chine avait menacé début août de prendre de «nécessaires mesures de représailles» si le président Donald Trump mettait à exécution sa menace d'étendre ses droits de douane punitifs à l'ensemble des produits chinois importés. (ats/nxp)

Créé: 23.08.2019, 16h30

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.