Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 11:33

Guerre commerciale Chine-USA : les négociations avancent

Washington a laissé entrevoir samedi la fin de la guerre commerciale avec Pékin. Aucune date n'a toutefois été avancée.

Steven Mnuchin, secrétaire américaine au Trésor.

Steven Mnuchin, secrétaire américaine au Trésor. Image: AFP

Reprise des discussions entre les Etats-Unis et le Japon

Un éventuel accord commercial entre les Etats-Unis et le Japon comprendra un volet sur des restrictions contre la manipulation des monnaies, a indiqué samedi le secrétaire américain au Commerce, alors que des discussions bilatérales se tiendront lundi et mardi à Washington.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale se sont achevées samedi sur une note d'optimisme, les Etats-Unis laissant entrevoir la perspective de la fin de la guerre commerciale avec la Chine qui pourrait faire rebondir la croissance mondiale.

«Nous avons l'espoir de nous rapprocher de la dernière ronde de discussions pour trouver une conclusion aux problèmes» encore irrésolus, a indiqué le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin lors d'une conférence de presse. Il s'est toutefois refusé à avancer une date martelant que «le plus important» était de mener à bien les négociations plutôt que d'imposer «une date arbitraire».

Les Etats-Unis et la Chine négocient âprement depuis le mois de janvier un large accord commercial qui doit permettre de mettre fin à la guerre commerciale déclenchée par Donald Trump à coups de droits de douane sur des centaines de milliards de dollars de marchandises chinoises pour forcer Pékin à mettre fin à des pratiques jugées déloyales.

Croissance mondiale ralentie

Cette guerre a ralenti le rythme de la croissance mondiale, désormais attendue à 3,3% cette année (-0,2 point) contre 3,6% l'an passé. Mais se fondant sur l'hypothèse que les deux premières puissances mondiales vont prochainement pacifier leurs relations, le Fonds monétaire international anticipe un rebond de la croissance en 2020 ( 3,6%).

La directrice du Fonds, Christine Lagarde a souligné que l'économie de la planète se trouvait à un moment «délicat» mais que la situation pouvait s'améliorer si les pays prennent les bonnes décisions et «ne portent pas préjudice» à la croissance en se gardant par exemple de prendre des mesures protectionnistes.

«Si nous parvenons à conclure» ces discussions par un accord, «cela marquera le changement le plus important dans la relation commerciale en quarante ans» entre les Etats-Unis et la Chine, a estimé Steven Mnuchin, soulignant qu'au-delà des rondes de négociations qui se tiennent alternativement à Washington et Pékin, les deux parties avaient des discussions permanentes par téléphone.

Position ferme

L'administration Trump entend réduire le colossal déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine, mettre fin au transfert forcé de technologies, limiter les subventions chinoises aux entreprises d'Etat ou encore mettre fin au vol de propriété intellectuelle.

Le ministre américain a réitéré la position ferme des négociateurs américains: assortir les termes de l'accord d'un mécanisme assurant que celui-ci soit effectivement mis en oeuvre. Car par le passé, il y a eu des accords mais qui n'ont jamais été appliqués, a-t-il rappelé.

«Un échange de biens et services libre, équitable et mutuellement profitable et des investissements sont les moteurs clé de la croissance et de la création d'emplois», a commenté de son côté Lesetja Kganyago, le gouverneur de la Banque centrale sud-africaine et président du Comité monétaire et financier international du FMI (CMFI) lors de la conférence de presse finale.

Mise en garde

Cette semaine, de nombreux responsables du FMI, de la Banque mondiale, des ministres des finances et banquiers centraux, réunis à Washington, ont mis en garde contre les tensions commerciales qui ne profitent à terme à personne.

«La prolongation des tensions commerciales et des incertitudes politiques posent un sérieux risque pour l'économie mondiale en minant les investissements privés, en perturbant les chaînes de production et en affaiblissant la croissance de la productivité», a ainsi commenté le vice-Premier ministre japonais, Taro Aso, également ministre des Finances.

Le Japon, qui préside le G20, a souligné sa volonté de mener les réunions dans un «cadre multilatéral». Notant que tous les risques ne s'étaient pas pour l'heure matérialisés, Taro Aso, a ainsi souligné «la nécessité de trouver des solutions basées sur le multilatéralisme». Ces commentaires interviennent alors que les Etats-Unis et le Japon doivent se retrouver lundi et mardi à Washington pour des discussions sur un éventuel accord de libre-échange.

«Nous travaillons dur, à travers notre organisation, à aider nos membres à répondre aux inquiétudes et à réduire de manière urgente les tensions commerciales», a commenté enfin Roberto Azevedo, le directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce. (afp/nxp)

Créé: 13.04.2019, 23h58

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.