Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 08:37

France Le climat a joué un sale tour au vin français

La canicule contraint les viticulteurs français à revoir leurs productions à la baisse.

La canicule qui a frappé la France à la fin du mois de juin a provoqué des «brûlures de grappe et des pertes de production».

La canicule qui a frappé la France à la fin du mois de juin a provoqué des «brûlures de grappe et des pertes de production». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La production de vin est attendue en baisse cette année de 6 à 13% par rapport au millésime 2018, en raison notamment de la canicule, selon les estimations du ministère de l'Agriculture publiées samedi.

La production devrait atteindre cette année entre 42,8 et 46,4 millions d'hectolitres et «pourrait ainsi être l'une des plus basses des cinq dernières années, après la récolte 2017, historiquement réduite par le gel», a indiqué le ministère, se basant sur les estimations établies au 12 juillet.

La floraison de la vigne s'est déroulée dans «des conditions climatiques défavorables» entraînant de la coulure (chute des fleurs ou des jeunes baies) et parfois du millerandage (baies de petite taille), des phénomènes qui ont touché principalement l'ouest de la France (Val de Loire, Charente, Bordelais et Sud-Ouest), a-t-il expliqué.

Dans le midi, la canicule qui a frappé la France à la fin du mois de juin a provoqué des «brûlures de grappe et des pertes de production» dans le Gard, l'Hérault ou le Var, a précisé le ministère. La grêle, en revanche, a eu un effet limité au niveau national, même si elle a provoqué des dégâts importants «par endroits».

Avec la canicule, la pression des maladies est modérée dans la plupart des vignobles, comparée à 2018. «L'oïdium est néanmoins présent en Alsace et en Champagne», a constaté le ministère.

Enfin, les vendanges sont attendues en «léger retard» par rapport à 2018 «qui avait été l'une des années les plus précoces». (ats/nxp)

Créé: 20.07.2019, 15h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.