Vendredi 28 février 2020 | Dernière mise à jour 10:22

Changement La concentration des médias se poursuit en Suisse

Le «St. Galler Tagblatt» et la «Neue Luzerner Zeitung» appartiennent désormais quasi entièrement au groupe NZZ, qui a acheté la participation minoritaire de Publigroupe.

La NZZ a repris la participation de Publigroupe dans la «Neue Luzerner Zeitung» et le «St. Galler Tagblatt».

La NZZ a repris la participation de Publigroupe dans la «Neue Luzerner Zeitung» et le «St. Galler Tagblatt». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La concentration des médias se poursuit en Suisse. Le groupe NZZ a racheté la participation minoritaire de Publigroupe dans le St. Galler Tagblatt et la Neue Luzerner Zeitung.

Pour les quelque 25% de la participation minoritaire de Publigroupe dans Freie Presse Holding (FPH), le groupe de média zurichois, qui détient déjà le solde du capital (75%), a payé 53 millions de francs, selon le communiqué diffusé lundi.

La FPH comprend les sociétés St. Galler Tagblatt SA et LZ Medien Holding, auxquelles appartiennent, en plus des journaux régionaux, des plates-formes en ligne ainsi que des diffuseurs de télévision et de radio.

Cette transaction améliorera les liquidités de Publigroupe de 53 millions de francs. Elle aura un impact négatif de 24 millions sur le résultat consolidé, essentiellement en raison du goodwill à amortir.

Autres participations en Suisse romande

Publigroupe possède encore d'autres participations dans des maisons d'édition suisses. Un cinquième de la Südostschweiz presse et imprimerie SA lui appartient, ainsi que 29% de la Société neuchâteloise de presse (SNP) qui publie les quotidiens L'Express et L'Impartial.

Il détient également 18% de La Regione Ticino et 17% du Nouvelliste, d'après ses propres données. Le porte-parole du groupe, Beat Werder, n'a pas pu préciser s'il y avait déjà des discussions à propos de la vente de ces participations.

La cession des parts de Publigroupe à la NZZ doit encore être approuvée par une assemblée générale extraordinaire du groupe vaudois.

Pour rappel, Publigroupe est actuellement l'objet de convoitises. Dans une annonce préalable à une OPA, Tamedia a indiqué vouloir racheter Publigroupe pour s'emparer des 50% de local.ch détenus par la société lausannoise, la valorisant à quelque 350 millions de francs. De son côté, Swisscom a soumis à Publigroupe une offre non contraignante de 230 millions de francs pour l'acquisition totale de local.ch. (ats/nxp)

Créé: 05.05.2014, 13h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.