Lundi 20 janvier 2020 | Dernière mise à jour 20:08

Tourisme Coup d'arrêt pour la parahôtellerie suisse

Le nombre de nuitées dans les campings, les auberges de jeunesse et les appartements de vacances a stagné après neuf mois l'an dernier.

Pour les campings, les nuitées se sont hissées à 2,4 millions.

Pour les campings, les nuitées se sont hissées à 2,4 millions. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le secteur de la parahôtellerie a stagné en Suisse après neuf mois en 2019. Malgré une progression au 3e trimestre, le nombre de nuitées dans les campings, les auberges de jeunesse et les appartements de vacances s'est très légèrement contracté de 0,6% en l'espace d'un an à 14,6 millions.

Entre juillet et fin septembre, le secteur de la parahôtellerie a enregistré une croissance des nuitées de 2,5% à 6,8 millions, ressort-il des chiffres dévoilés lundi par l'Office fédéral de la statistique. Sur ce total, 2,15 millions de nuitées (+1,9%) sont à mettre au compte des appartements de vacances, la moitié de celles-ci ayant été générées par des clients suisses.

Du côté des hébergements collectifs, comme les auberges de jeunesse notamment, le nombre de nuitées s'est inscrit au 3e trimestre à 2,2 millions (+2%), dont 1,8 million à mettre au compte d'hôtes suisses. Pour les campings, les nuitées se sont hissées à 2,4 millions, la part des réservations de visiteurs établis en Suisse a atteint 1,6 million.

En 2018, le nombre de nuitées dans la parahôtellerie avait crû de 4,2%. Les chiffres définitifs pour l'ensemble de l'année 2019 seront dévoilés en juin. (ats/nxp)

Créé: 13.01.2020, 10h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.