Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:06

Banques Le Credit Suisse met fin aux privilèges de ses retraités

Les employés retraités du Credit Suisse ne payaient entre autres aucune charge pour un compte de dépôt. C'est désormais du passé et la banque se justifie en mettant en cause les autorités fiscales. Qui démentent.

Les retraités et proches des employés verront certains de leurs privilèges réduits.

Les retraités et proches des employés verront certains de leurs privilèges réduits. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Credit Suisse compte environ 10'000 retraités en Suisse, qui sont pour la plupart restés clients de la banque, en raison des avantages accordés. Des taux d'intérêt plus élevés, des coûts de gestions inexistants ou encore un paquet compte-carte de crédit à prix réduit figuraient entre autres parmi leurs privilèges.

Mais les retraités vont devoir faire une croix sur les comptes de dépôts gratuits dès le 1er janvier 2015. La banque a averti les détenteurs qu'elle allait devoir «adapter» ses conditions, comme le raconte le Tages-Anzeiger dans son édition du 21 novembre

Le fisc zurichois n'est pas au courant

Le compte de dépôts sera désormais à moitié prix, au lieu de la gratuité. Dans les faits, cela représente plusieurs centaines de francs de charges pour certains.

Pour la banque, les conditions offertes à ses anciens employés restent intéressantes. «Nous sommes persuadés que les collaborateurs retraités et les proches continueront de profiter de ces offres à des conditions avantageuse», souligne la porte-parole Daniela Häsler.

Et d'expliquer que la banque a dû adapter ses pratiques aux exigences des autorités fiscales zurichoises. Sauf que ces dernières démentent toute nouveauté. «Aucun changement du périmètre n'a été prévu», confirme Roger Keller, chargé de communication à la direction des finances.

Tout ne doit pas être déclaré

Les directives exigent toujours de chaque employeur «de déclarer tous les services ou avantages monétaires qui sont accordés à l'employé dans le cadre de la relation de travail». Ce qui vaut aussi pour les retraités. Et les finances de rappeler que pour des raisons pratiques, les petits services ne doivent pas être rapportés.

Il s'agit d'abonnement demi-tarifs gratuits, de places de parc gratuites sur le lieu de travail, des chèques Reka jusqu'à 600 francs par an ou encore des bons-cadeaux de moins de 500 francs et l'utilisation à titre privé de téléphones portables ou d'ordinateurs.

En millions à deux chiffres

Du côté des autres banques et assurances, on n'a pas connaissance d'un changement des pratiques fiscales. Ni même d'une pression accrue de la part des autorités.

La décision du Credit Suisse concerne également les proches des employés et retraités, soit environ 26'000 relations bancaires. Impossible de chiffrer les économies que compte réaliser l'établissement avec ses nouvelles mesures mais le montant pourrait bien se calculer en millions à deux chiffres.

Créé: 21.11.2014, 11h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.