Jeudi 19 juillet 2018 | Dernière mise à jour 07:38

Après le WEF 2014 «Une croissance saine passe par des banques saines»

Richard Quest, un des présentateurs vedettes de CNN International, s'est arrêté à Zurich le temps d'enregistrer une émission. Au sortir du WEF de Davos, il livre ses impressions.

Richard Quest et son programme sur CNN, «Quest means business».

Richard Quest et son programme sur CNN, «Quest means business». Image: CNN

Galerie photo

Les interviews de CNN au WEF 2014

Les interviews de CNN au WEF 2014 Président, directeur général ou encore personnalité, ils n'hésitent pas à se livrer au jeu de l'interview en anglais avec les journalistes de CNN.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour Richard Quest, présentateur vedette de CNN International et vétéran de l'information économique, le constat est clair: si le monde veut retrouver une croissance durable, cela passera par les banques.

«Aussi longtemps que les banques n'auront pas été assainies, il n'y aura pas de croissance saine», a-t-il déclaré lundi 27 janvier à Le Matin lors d'une interview à Zurich où il s'est arrêté quelques heures le temps d'enregistrer une émission après le Forum Economic Mondial à Davos. «Sans cela, nous aurons une croissance anémique pour les années à venir»

Les banques manquent encore à l'appel

Bien entendu, tous les regards se tournent vers la zone euro et ses tests de résistance. « Axel Weber, le président d'UBS, m'a dit qu'il espérait qu'une banque allait échouer. Sinon cela veut dire que les tests ne sont pas assez stricts.»

L'enjeu est important car si les instituts n'arrivent pas à rectifier le tir et à convaincre de leur solidité, la prochaine crise est déjà écrite, ajoute Richard Quest. Les banques ne remplissent en effet toujours pas leur rôle traditionnel qui consiste à prêter de l'argent et à en injecter dans l'économie.

«Elles ont été incapables de jouer leur partition habituelle dans la reprise qui s'annonce». Et ce, en dépit des quantités astronomiques de liquidités qui se sont déversées depuis le début de la crise voici quelques années.

Le spectre de la déflation

La marge de manœuvre des décideurs est toutefois étroite à l'heure où le spectre de la déflation est agité, comme l'a fait lors du WEF Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI). «D'autant plus que cela peut arriver très vite alors que la zone euro se trouve en ce moment en pleine désinflation», estime Richard Quest.

Le présentation souligne la difficulté de la tâche et le rôle ingrat des politiques. Alors que les banques centrales se retrouvent en première ligne pour atténuer les effets de la crise, les gouvernements doivent introduire des réformes structurelles, modifiant les législations sur le travail, l'âge de la retraite ou encore le système de santé.

«Certains pays comme l'Allemagne ou en Scandinavie sont très avancés. C'est de toute façon beaucoup plus délicat et beaucoup plus lent pour un gouvernement car il doit convaincre son opinion publique».

Le Forum doit se refonder

Quant au WEF, il appelle à une refondation de l'institution et prend à témoin l'inflation de la participation. «Oui le WEF compte toujours 2500 participants, mais c'est sans compter les cohortes de conseillers et de suiveurs de plus en plus nombreux autour des personnalités, rendant leur accès toujours plus difficile alors que justement, le Forum devrait en être l'occasion.»

Une simplification qui passerait par un redimensionnement des conférences. «Il en faut moins et mieux exprimées, dans un format qui est resté inchangé pendant 40 ans. Bref, faisons simple et retournons vers les fondamentaux.»

«Retrouvez Richard Quest du lundi au vendredi dans Quest Means Business à 22h sur CNN International » (nxp)

Créé: 28.01.2014, 17h48

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on


Sondage

La nuit, dormez-vous avec votre smartphone allumé dans la même pièce?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.