Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 02:30

Argent Cryptomonnaies: 11% des Suisses prêts à investir

Plus d'un citoyen sur dix est intéressé par les monnaies virtuelles de type bitcoin, malgré les avertissements sur les risques de bulle spéculative.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'intérêt pour les monnaies virtuelles se confirme. Environ 11% des Suisses sont prêts à investir en 2018 dans les cryptomonnaies, malgré les avertissements sur les risques de bulle spéculative et les appels à la régulation de cette nouvelle classe d'actifs, selon un sondage publié par comparis.ch.

Quelque 9% des 1034 personnes interrogées en Suisse au mois de décembre ont déjà acheté des devises virtuelles. Alors que 92% disent «vouloir essayer» ce type de placement, seuls 8% escomptent des gains, a détaillé le portail en ligne vendredi dans un communiqué.

Par tranche d'âge, les moins de 36 ans sont plus enclins à investir dans les cryptomonnaies que leurs aînés. Seuls 5% des plus de 55 ans sont ainsi disposés à placer leurs avoirs dans le bitcoin et autres monnaies électroniques.

Les cours flambent

Les cours internationaux du bitcoin ont flambé cette année manquant de peu d'enfoncer la barre des 20'000 dollars, après avoir commencé 2017 autour de 1000 dollars. La plus célèbre des cryptomonnaies avait toutefois brutalement dégringolé la semaine passée, sans que les experts de la finance se sachent vraiment l'expliquer.

Un vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, avait pressé mercredi dernier les autorités de régulation européennes de moderniser urgemment les règles financières pour faire face à la volatilité du bitcoin.

Janet Yellen, la présidente de la banque centrale américaine (Fed), avait estimé que le bitcoin «ne constitue pas une devise officielle» et enjoint aux institutions financières de s'assurer que leurs transactions en bitcoins ne violent pas les lois sur le blanchiment d'argent. (ats/nxp)

Créé: 29.12.2017, 12h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.