Samedi 14 décembre 2019 | Dernière mise à jour 04:42

Conjoncture Economiesuisse revoit ses prévisions de croissance à la baisse

L'organisation prévoit une croissance de 0,6% en Suisse en 2015.

La décision de la BNS d'abolir le taux plancher a fait apparaître des signes de ralentissement économique.

La décision de la BNS d'abolir le taux plancher a fait apparaître des signes de ralentissement économique. Image: (photo d'illustration)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Economiesuisse s'attend à une croissance de 0,6% en Suisse en 2015. L'organisation a revu ses prévisions de croissance à la baisse à la suite de la décision de la Banque nationale suisse (BNS) d'abolir le taux plancher avec l'euro.

L'organisation table désormais sur une croissance de 0,6% cette année, contre 1,6% lors de ses dernières prévisions de décembre.

La décision du 15 janvier de la BNS a fait apparaître des signes de ralentissement économique, a indiqué mardi la Fédération des entreprises suisses. Pour 2015, l'organisation s'attend à une croissance de 0,6%, à un taux de chômage de 3,7% et à une inflation négative de -0,8%.

Pour 2016, Economiesuisse compte sur une embellie, avec une croissance de 1,2%, même si le coefficient de chômage devrait se péjorer à 3,8%. L'inflation devrait elle se monter à -0,2%. (ats/nxp)

Créé: 10.03.2015, 10h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.