Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:25

Etats-Unis Elon Musk méprise le gendarme de la Bourse

Le PDG de Tesla n'a visiblement toujours pas digéré les sanctions infligées par la SEC au mois de septembre.

Elon Musk s'est livré lors d'une interview accordée à la chaîne «CBS».

Elon Musk s'est livré lors d'une interview accordée à la chaîne «CBS». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le PDG de Tesla Elon Musk a ouvertement affiché dimanche son mépris pour le gendarme américain de la Bourse, la SEC, avec lequel il a pourtant dû fin septembre conclure un accord pour mettre fin à des poursuites pour fraude. «Que les choses soient claires. Je ne respecte pas la SEC. Je ne les respecte pas», a-t-il déclaré lors de l'émission d'information «60 Minutes» de la chaîne «CBS».

Elon Musk avait dû se résoudre à abandonner la présidence du conseil d'administration de Tesla fin septembre. M. Musk et Tesla avaient aussi accepté de payer 20 millions de dollars d'amende chacun, selon les termes de l'accord passé avec la SEC (Securities and Exchange Commission).

La SEC, qui avait accusé Elon Musk d'avoir induit en erreur les investisseurs en évoquant dans un tweet un retrait de la Bourse, avait aussi exigé que la communication du fantasque PDG soit contrôlée. Sur ce point, Elon Musk a déclaré dimanche soir que personne ne relisait ses tweets avant qu'ils ne soient envoyés.

«Les seuls tweets qui pourraient être contrôlés seraient ceux qui pourraient provoquer un mouvement sur les marchés», a-t-il expliqué. «Sinon, cela relève 'Allo, du Premier amendement' (de la Constitution américaine, ndlr). La liberté d'expression est fondamentale», a-t-il dit.

A la journaliste qui lui a alors demandé comment il pouvait être certain que ses tweets n'allaient pas provoquer de remous sur les marchés s'il ne les faisait pas relire au préalable, le PDG a répondu: «Eh bien je pense que nous pourrions faire des erreurs. Qui sait?» Et d'ajouter: «Nul n'est parfait», tout en assurant qu'il respectait le système judiciaire. (afp/nxp)

Créé: 10.12.2018, 03h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.