Samedi 17 novembre 2018 | Dernière mise à jour 03:16

Fiscalité Le Credit Suisse et UBS ne paient plus d'impôts

Les deux plus grandes banques suisses ne paient plus d'impôts depuis cinq ans grâce à leurs réserves de crédits fiscaux, épingle «Le Matin Dimanche».

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les deux plus grandes banques suisses ne paient plus d'impôts depuis cinq ans grâce à leurs réserves de crédits fiscaux, épingle «Le Matin Dimanche», précisant qu'un député entend demander des explications au Parlement.

«Paradoxe: UBS est parvenue à faire gonfler ses gigantesques réserves de crédit d'impôts en 2013, alors qu'elle engrangeait pourtant des profits», a fait valoir le journal. «Le Matin Dimanche» met en cause «la haute alchimie comptable, une discipline où les grandes banques règnent en maîtres» concernant les calculs des crédits d'impôts.

Luc Recordon, un député Vert, va procéder prochainement à une intervention parlementaire pour demander des «explications précises sur ces mécanismes comptables», selon le journal.

Agacement grandissant

Contactées, UBS et le Credit Suisse n'ont pas pu être jointes pour commenter l'article du «Matin Dimanche». La question de la fiscalité des grandes entreprises, qui engrangent de vastes bénéfices sans toutefois apporter leur écot aux finances publiques, suscite un agacement grandissant en Suisse.

En 2008, la Confédération avait été obligée de voler au secours de la banque UBS, mise en difficulté par la crise des «subprimes» sur le marché hypothécaire américain. Un fonds destiné à regrouper ses actifs toxiques, confié à la banque centrale helvétique, avait alors été mis en place.

L'an passé, UBS a cependant racheté ce fonds de sauvetage, générant un gain de 3,4 milliards de francs suisses (2,7 milliards d'euros) pour la Banque Nationale Suisse (BNS).

(afp/nxp)

Créé: 09.03.2014, 14h39

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.