Dimanche 22 septembre 2019 | Dernière mise à jour 09:47

Agrochimie Syngenta obtient l'aval américain pour un nouvel herbicide

Syngenta a obtenu l'approbation des autorités américaines pour l'Acuron, un nouvel herbicide destiné aux plantations de maïs.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe suisse Agrochimie Syngenta a obtenu l'autorisation de lancer un nouvel herbicide aux Etats-Unis. Le lancement commercial outre-Atlantique est prévu cette année, avec un pic potentiel de ventes estimé à plus de 250 millions de dollars (environ 239 millions de francs).

Syngenta a obtenu l'homologation de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) pour l'Acuron, a précisé ce mardi 28 avril le géant bâlois dans un communiqué. Ce produit a été développé pour répondre à la résistance croissante des mauvaises herbes, notamment aux traitements à base de glyphosate.

L'Acuron combine un nouvel ingrédient, le bicyclopyrone, à trois autres substances actives, précise Syngenta. Cet herbicide est capable d'améliorer la maîtrise de plus de 70 mauvaises herbes qui posent problème aux agriculteurs de maïs, telles que l'amaranthe de Palmer et la grande herbe à poux.

La nouvelle a été qualifiée «d'important jalon» par certains analystes en Suisse. Acuron constitue un élément clé du portefeuille développé par Syngenta pour la protection des cultures, globalement valorisé à 3 milliards de dollars. (ats/nxp)

Créé: 28.04.2015, 12h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.