Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 02:21

Finance Actifs sous gestion en hausse chez Lombard Odier

La banque privée Lombard Odier a publié mardi à Genève des résultats qualifiés de solides.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les actifs totaux chez Lombard Odier atteignent 215 milliards, dont 161 milliards d'actifs sous gestion, en hausse de 8,6 milliards. Le bénéfice net consolidé pour 2014 est de 120 millions de francs.

La hausse des actifs sous gestion reflète la bonne performance des marchés et des apports nets positifs provenant de l'activité clientèle privée. L'unité asset management enregistre des sorties nettes de capitaux, essentiellement dues à un recul des encours détenus en fonds monétaires, en raison d'un environnement de taux d'intérêt faibles, a précisé l'établissement.

Les actifs totaux de la clientèle privée ont représenté 116 milliards, les actifs provenant de la clientèle gestion d'actifs, investis auprès de Lombard Odier Investment Managers, ont atteint 49 milliards. Les clients des services technologiques et bancaires ont confié de leur côté 50 milliards d'actifs au groupe.

Sur la bonne voie

Les revenus opérationnels consolidés se sont établis à 1,03 milliard et les charges se sont élevées à 838 millions l'an dernier. Le groupe affiche un ratio charges/produits d'exploitation de 80%, ce qui reflète «la poursuite d'investissements stratégiques continus, une utilisation très prudente du bilan et des volumes transactionnels de la clientèle en baisse», selon un communiqué de la banque.

«Les bénéfices enregistrés au cours du deuxième semestre 2014 confirment que nous sommes sur la bonne voie», a commenté Patrick Odier, associé-gérant senior. Il a ajouté que le groupe poursuit le développement de ses activités dédiées à la clientèle privée en Europe, en Suisse et dans les marchés émergents.

Le groupe n'a pas de dette extérieure. Il est fortement capitalisé avec un ratio CET1 à 22,6% selon Bâle III.

Franc fort: répercussion possible

L'établissement genevois a précisé que la décision de la Banque Nationale Suisse (BNS) de mettre un terme au cours plancher de 1,20 franc pour un euro, le 15 janvier, n'a pas eu d'impact sur le bilan de la banque ni sur ses ratios de fonds propres.

Les variations de taux de change ainsi que les développements sur un marché volatil pourraient, cependant, avoir des répercussions sur les bénéfices de la banque durant l'année en cours, a averti Lombard Odier. Le 21 janvier, Lombard Odier avait décidé d'introduire un taux d'intérêt négatif de 0,75% sur les avoirs dépassant 100'000 francs pour les clients non gérés.

Présent sur les principales places financières du monde, le groupe Lombard Odier possède 26 bureaux dans 19 juridictions. Il emploie environ 2100 personnes.

Changement de structure

La publication des chiffres annuels de Lombard Odier pour la première fois de son histoire découle du changement de structure juridique intervenu le 1er janvier 2014. La banque s'est alors transformée en une société anonyme et a regroupé toutes ses activités en commandite par actions.

Le 6 février, le groupe Pictet avait dévoilé de son côté des actifs sous gestion de 435 milliards en hausse de 44 milliards de francs sur un an. Au cours de l'exercice clos le 31 décembre, Pictet a dégagé des produits d'exploitation s'élevant à 2,056 milliards de francs et un bénéfice net consolidé de 459 millions. Le groupe Pictet emploie plus de 3600 personnes. (ats/nxp)

Créé: 10.03.2015, 10h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.