Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 15:43

Services à bord Gategroup double son bénéfice

Le fournisseur zurichois de services à bord présente de meilleurs chiffres que prévu avec un bénéfice qui a plus que doublé.

Gategroup affiche d'excellents chiffres.

Gategroup affiche d'excellents chiffres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après trois ans de transformation, Gategroup a quasi doublé son bénéfice net l'an passé à 40,8 millions de francs essentiellement grâce aux pertes de change limitées.

Le chiffre d'affaires du fournisseur zurichois de services à bord a lui stagné. Le groupe, qui a renouvelé sa direction, retouche aussi son conseil d'administration.

«Pour nous, 2014 était clairement une année de performance stable, après une période très difficile en 2011 et 2012», a souligné ce jeudi 12 mars devant la presse à Zurich le directeur général sortant de Gategroup, Andrew Gibson. A ses côtés, son successeur à compter du 1er avril, Xavier Rossinyol, issu des rangs du spécialiste bâlois des boutiques hors taxes Dufry.

Les revenus de Gategroup ont gagné 0,2% ( 3,1% à taux constants) sur un an à un peu plus de 3 milliards de francs, surfant sur la hausse du trafic long-courrier et la stabilisation sur le front des vols courts. Les désengagements ou fins de contrat - avec à la clé une baisse des revenus en Europe, ont pesé sur la croissance organique. L'impact monétaire a grevé de 2,9% les recettes exprimées en francs.

Pertes financières réduites

Le résultat opérationnel brut EBITDA est demeuré stable à 168,6 millions de francs. Le bénéfice d'exploitation a progressé de 4,2% sur un an à 102,8 millions, grâce au gain unique généré par la cession de parts dans la coentreprise de Shanghai.

Le bond du bénéfice net reflète surtout les plus faibles pertes liées aux taux de change, a expliqué Christoph Schmitz, le nouveau chef des finances depuis janvier. En 2013, ces pertes totalisaient près de 19 millions.

Les chiffres publiés se révèlent meilleurs qu'attendu mais à la Bourse suisse, l'action Gategroup évoluait nonobstant dans le rouge dans un SPI stable ( 0,01%). Une réaction que les observateurs expliquent d'abord par le récent bras de fer engagé entre la direction et deux actionnaires contestataires.

Déception en Amérique du nord

Sur l'exercice écoulé, la principale unité de prestations à bord des avions, Airline Solutions, qui contribue 80% des revenus, a vu son chiffre d'affaires se tasser de 1,2% à 2,56 milliards de francs ( 2% à taux constants). Les restructurations en Europe ont été contrebalancées par la faible performance en Amérique du Nord.

L'EBITDA de Airline Solutions, qui inclut la marque phare Gate Gourmet, s'inscrit à 156,8 millions, contre 157,9 millions voici un an. Aux Etats-Unis, de nouvelles mesures de restructuration sont en cours. Les marchés émergents continuent de pâtir de la vigueur du franc par rapport à leurs devises.

Product and Supply Chain Solutions a accru son chiffre d'affaires de 8,6% à 651,3 millions de francs, pour un EBITDA rehaussé à 40,2 millions. L'unité regroupe les services d'inventaire des équipements embarqués, les opérations globales d'achat et d'approvisionnement, les en-cas et boissons préemballés ainsi que les produits et accessoires pour le confort des passagers.

Ambitions du nouveau patron

Pour 2015, Gategroup table sur une croissance organique de 3-4% sur l'ensemble de son portefeuille, bien en deçà des 7-8% annuels affichés par le passé. Les aléas monétaires devraient épargner dans une certaine mesure ses principales devises à l'étranger - à savoir le dollar, l'euro et la livre anglaise.

Le futur patron Xavier Rossinyol a quant à lui présenté les piliers de sa stratégie. L'Espagnol donnera aussi la priorité à la gestion des coûts, mais pas seulement. D'ici la fin de l'année, le groupe veut réaliser des économies supplémentaires de 30 millions de francs, mais il estime la restructuration en Europe «derrière lui».

Pour rehausser les marges, Xavier Rossinyol veut aussi développer des prestations «premium» et explorer de nouvelles activités «en temps voulu». Enfin, il compte mettre l'accent sur les marchés émergents, y compris via des acquisitions ciblées. (ats/nxp)

Créé: 12.03.2015, 15h46

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.