Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 06:59

Comptes offshore Laurent Blanc parmi les footballeurs cachés d'UBS

Des noms de joueurs français qui ont eu un compte UBS non déclaré sont révélés par Mediapart. Ils feraient partie du rouage du «démarchage illicite» dont la banque est accusée par Bercy.

Galerie photo

Les scandales d'UBS

Les scandales d'UBS De Washington à Bercy, le numéro 1 bancaire suisse a été mis en cause ces dernières années. Retour sur les sulfureuses affaires d'une banque qui fut vénérable.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Laurent Blanc. Youri Djorkaeff. Christian Karembeu. Ou encore Antoine Sibierski. Autant de joueurs français de haute voltige qui auraient bénéficié de comptes non déclarés de la filiale française du numéro 1 bancaire suisse, UBS. C'est ce que révèle ces jours le journal en ligne Mediapart.

Ils feraient ainsi partie du portefeuille de clients acquis par le «démarchage illicite» dont UBS est accusée en France. Tous se seraient laissés convaincre par Caroline Duret, embauchée pour son carnet d'adresses de VIP et qui chapeautera dès 2001 le secteur Sports and Entertainment Group (SEG) d'UBS. Son job? Inciter les patrimoines français à mettre leur argent à l'abri du fisc français.

Ainsi, Laurent Blanc, Youri Djorkaeff, Christian Karembeu ou encore Antoine Sibierski étaient flanqués de la mention «Client Off» dans les dossiers de la banque, d'après le chargé de l'audit auprès du SEG, Nicolas Forissier, cité par le journal français. «C'est le numéro 2 du SEG, que j'ai interrogé dans le cadre de mon audit, qui m'a désigné ces personnes comme détenant un compte offshore à l'UBS. Par offshore, il fallait entendre non déclaré», a expliqué Forissier à Mediapart.

Djorkaeff: «Je peux ouvrir un compte où je veux dans le monde!»

Mais Laurent Blanc nie avoir eu un compte chez UBS. Quant à Youri Djorkaeff, il botte en touche: «Je n'ai jamais eu de compte UBS! Ah, si, j'ai ouvert un compte UBS à New York quand je suis arrivé aux Etats-Unis. Je peux ouvrir un compte où je veux dans le monde, pourquoi je le ferai illégalement?», feint l'ancien international français. Christian Karembeu a, quant à lui, fait savoir qu'il n'était plus résident français depuis son départ du FC Nantes en 1995 et que, par conséquent, il ne devait rien au fisc français, note un site spécialisé dans le football français.

En revanche, Antoine Sibierski, sentant certainement qu'il avait été pris la main dans le sac, avoue avoir eu un compte non déclaré: «Non, non, je ne l'ai pas déclaré. Mais c'était deux ou trois ans, ça n'a pas duré longtemps. J'étais en France et on m'a conseillé ça. J'ai ouvert ce compte en Suisse. J'ai dit OK. Ce n'est pas moi qui m'en occupais», a-t-il confié à Mediapart.

(nxp)

Créé: 14.06.2013, 09h57

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.