Samedi 25 janvier 2020 | Dernière mise à jour 11:58

Commerce de détail Les petites filiales de Denner en sursis

Pas assez rentables, Denner entend fermer certains de ses magasins dans les régions de campagne.

Les petits Denner à la campagne pourraient bien disparaître.

Les petits Denner à la campagne pourraient bien disparaître. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le détaillant Denner entend fermer certains de ses magasins dans les régions de campagne. Le directeur général Mario Irminger a fait l'annonce samedi dans une interview au quotidien alémanique «Tages-Anzeiger».

«Nous nous retirons en particulier des zones reculées, en campagne, qui disposent de petites filiales difficilement exploitables», précise le patron. Le discounter, qui fait partie du groupe Migros, veut se concentrer davantage sur les agglomérations et les villes, où le concept de l'entreprise est profitable.

Denner maintient toutefois son objectif d'ouvrir dix nouveaux magasins par an. «Ce qui peut signifier que nous en ouvrons trente, mais que nous en fermons vingt autres», poursuit Mario Irminger.

De manière générale, il s'agit de combiner correctement le lieu, l'offre et les prix afin de soutenir la croissance des discounters, résume le patron. (ats/nxp)

Créé: 14.12.2019, 08h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.