Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 23:38

Suisse Swisscom subit une forte pression sur les prix

Le géant des télécommunications a vu son chiffre d'affaires baisser de plus de 2% au premier semestre. Mais son bénéfice net est stable.

Swisscom enregistre une baisse de 1% des raccordements de téléphonie mobile en Suisse.

Swisscom enregistre une baisse de 1% des raccordements de téléphonie mobile en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Swisscom est resté sous pression au premier semestre et a enregistré une baisse du chiffre d'affaires, en raison de la saturation du marché domestique. Le groupe de télécommunications, soutenu par ses activités en Italie, a pu stabiliser ses bénéfices et rendre une copie dans l'ensemble conforme aux attentes.

Le géant bleu a annoncé jeudi un chiffre d'affaires de 5,66 milliards de francs, en recul de 2,4% sur douze mois, pour un bénéfice net de 780 millions (-0,9%). Le résultat brut (Ebitda) en revanche s'est étoffé de 4,5%, sous l'effet de la nouvelle réglementation sur les contrats de leasing (IFRS 16). Sans cela, la hausse serait contenue à 0,5%.

Si le chiffre d'affaires est inférieur au consensus des analystes consultés par AWP, le bénéfice net et l'Ebitda sont légèrement meilleurs que prévu. La baisse du chiffre d'affaires s'explique «par la forte pression concurrentielle et tarifaire», relève le groupe. La concurrence est prononcée notamment dans le segment des grandes entreprises.

Le groupe se félicite en revanche du succès de la nouvelle offre mobile inOne, adoptée par 570'000 clients quatre mois après son lancement. Cette prestation permet de téléphoner et de surfer dans 39 pays européens sans frais d'itinérance.

Saturation, économies

«Vu le contexte difficile, le résultat est remarquable», a estimé le directeur général Urs Schaeppi, cité dans le communiqué. «Parce que les marchés sont saturés dans de nombreux domaines, tous les prestataires essaient de gagner des clients et des parts de marché par des promotions», a-t-il ajouté. D'où la pression sur les prix.

Le bénéfice opérationnel (Ebitda) s'est contracté en Suisse de 1,6%, conséquence de l'érosion des ventes. En réaction, Swisscom a lancé un plan d'économies qui permettra d'épargner «au moins 100 millions de francs» sur l'année en cours, a rappelé devant les médias le directeur financier Mario Rossi. L'exercice, accompagné de légères réductions d'effectifs, doit être répété en 2020, comme déjà annoncé.

Tout va bien sur le marché italien, grâce à la filiale Fastweb. Le chiffre d'affaires outre-Gothard a progressé de 3,8% à 1,05 milliard d'euros et l'Ebitda de 6,6% à 339 millions d'euros. Le nombre de clients de Fastweb a bondi de 27% à 1,6 million.

Swisscom TV a enregistré une faible croissance, avec un total de 1,53 million de raccordements ( 0,7%). Le secteur des grandes entreprises a souffert. Les ventes des services de télécommunications ont baissé de 10,6% à 471 millions.

La 5g continue

Concernant la 5G, et malgré les oppositions, Swisscom garde son but de couvrir 90% de la population suisse d'ici la fin de l'année. Le groupe vise le même taux pour l'Italie à l'horizon 2026, via Fastweb.

Swisscom a équipé à ce jour 110 communes. L'extension du réseau reste freinée par des moratoires dans certains cantons. Cela entraîne non seulement des retards pour la 5G elle-même, mais entrave aussi le développement de la 4G existante, a déploré Urs Schaeppi. «La qualité des réseaux mobiles se détériore, car les volumes de données, dans le même temps, ne cessent d'augmenter.»

Concernant le rachat prévu d'UPC par Sunrise, qui doit encore surmonter des obstacles, M. Schaeppi estime qu'il ne modifiera pas fondamentalement la donne. «La concurrence restera très vive», a-t-il estimé.

Par ailleurs, Swisscom maintient ses objectifs pour l'année: 11,4 milliards de francs de chiffre d'affaires, Ebitda de 4,3 milliards et dividende de 22 francs par action. Les analystes s'attendaient dans l'ensemble à ces résultats, qui prolongent des tendances déjà largement observées. Ils ont mis en exergue les économies pour répondre à l'érosion des recettes. UBS, plus spécifiquement, a exprimé sa confiance dans le retour de la croissance dans le domaine des solutions pour entreprises au 2e semestre.

En attendant, les investisseurs ont réagi fraîchement. Vers 10h30, l'action Swisscom lâchait 1,4% à 473 francs, dans un indice SMI en hausse de 0,18%. (ats/nxp)

Créé: 15.08.2019, 09h29

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.