Dimanche 26 janvier 2020 | Dernière mise à jour 23:46

France Euro Disney plombé par les attentats

L'exploitant du parc Disneyland Paris a affiché des pertes record lors de son exercice 2015/2016.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Disney déçoit au 4T mais tente de rassurer sur les perspectives d'ESPN

Le géant américain des médias et du divertissement Disney a terminé un nouvel exercice record sur des résultats trimestriels décevants jeudi, mais il s'est voulu rassurant sur les perspectives de croissance de son bouquet télévisé star, ESPN. La santé des chaînes câblées du groupe, à commencer par ESPN, est depuis plusieurs trimestres le principal centre d'intérêt des investisseurs dans le contexte de la concurrence croissante représentée par la vidéo en ligne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe a été pénalisé par les conséquences des attentats sur le tourisme qui ont réduit sa fréquentation et occasionné d'importantes dépréciations d'actifs.

Sur son exercice, clos fin septembre, le groupe enregistre une perte nette part du groupe de 705 millions d'euros (plus de 758 millions de francs), contre 84,2 millions d'euros lors de son précédent exercice, selon un communiqué diffusé par le groupe jeudi. Avec la part des minoritaires, le montant total des pertes atteint 858 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires du groupe a chuté de 6,91%, à 1,27 milliard d'euros, avec une fréquentation en recul de 10% sur un an. Outre la dégradation de l'activité, l'alourdissement de la perte s'explique par d'importantes dépréciations d'actifs de 565 millions d'euros.

«Du fait des conditions économiques défavorables pour l'industrie du tourisme en région parisienne (...) le groupe a procédé à un test de dépréciation de l'ensemble de ses actifs à long terme et déterminé que ces actifs avaient perdu une partie de leur valeur», explique Euro Disney. «Cette dépréciation d'actifs n'a pas d'impact sur la trésorerie du groupe ni sur ses flux de trésorerie», souligne le groupe.

Revenu des hôtels en recul

Ce contexte défavorable a fait reculer de 10% le chiffre d'affaires des parcs à thème, à 722 millions d'euros, reflétant la baisse de fréquentation. «Cette baisse s'explique par une diminution du nombre de visiteurs en provenance de l'ensemble des marchés clés européens du groupe», précise le communiqué.

Le revenu des hôtels et du Disney Village est en recul de 4%, à 505 millions d'euros, encaissant une diminution de 2 points du taux d'occupation des hôtels, une baisse de 1% de la dépense moyenne par chambre et une diminution de 2% du chiffre d'affaires de Disney Village. Seule l'activité de développement immobilier d'Euro Disney, très fluctuante selon les années, affiche une hausse de 4 millions d'euros, à 11 millions.

Ce recul de l'activité du groupe s'est accompagné d'une hausse des charges d'exploitation de 4%, liée aux coûts occasionnés par la mise en place de nouvelles mesures de sécurité et aux investissements prévus pour le 25e anniversaire l'an prochain.

Maison-mère à la rescousse

Dans ce contexte, Euro Disney avait déjà indiqué en août avoir dû procéder à un tirage de 130 millions d'euros sur la ligne de crédit renouvelable de 350 millions d'euros accordé en 2015 par sa maison-mère, The Walt Disney Company (TWDC).

Le géant américain avait l'an dernier recapitalisé Euro Disney à hauteur d'un milliard d'euros. Il vient cette année à nouveau à la rescousse de sa filiale. «TWDC a accepté de renoncer à deux années de redevances de licences et de rémunération du gérant, à partir du quatrième trimestre de l'exercice 2016 qui s'élève à 21 millions d'euros», indique le communiqué. (ats/nxp)

Créé: 10.11.2016, 20h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.