Samedi 20 octobre 2018 | Dernière mise à jour 17:30

Chimie Les filles Blocher empochent 293 millions

EMS-Chemie, dirigée par Magadalena Martullo-Blocher, a vu son bénéfice net grimper de 6,3%. La majeure partie des dividendes lui revient ainsi qu'à ses sœurs.

Magdalena Martullo-Blocher est l'une des femmes les plus riches de Suisse. Elle est également conseillère nationale UDC.

Magdalena Martullo-Blocher est l'une des femmes les plus riches de Suisse. Elle est également conseillère nationale UDC. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le groupe Ems-Chemie a de quoi avoir le sourire ce vendredi. En effet, l'entreprise grisonne, spécialiste dans la fabrication de polymères et dans les spécialités chimiques, a vu son bénéfice net progresser de 6,3% sur un an à 484 millions de francs, une première. En outre, la firme a franchi, pour la première fois, le cap des 2 milliards de francs de chiffre d'affaires. Les revenus ont ainsi crû de 8,2% à 2,146 milliards.

Conséquence: les actionnaires seront à la fête: pour la 6e fois consécutive. Les dividendes progressent et une hausse de 1 franc à 18 francs par action sera proposée lors de la prochaine assemblée générale du groupe. De quoi ravir surtout Magdalena Martullo-Blocher, administratrice déléguée du groupe. Elle empochera en effet avec ses sœurs 70% de ce joli pactole, puisque l'entreprise est détenue à plus de deux tiers par la famille Blocher.

Du coup, remarque vendredi le Tages-Anzeiger, la fille de l'ancien conseiller fédéral Christoph Blocher et ainsi que Rahel Blocher et Miriam Baumann-Blocher vont recevoir 293 millions de francs des quelque 421 millions que gagneront les actionnaires. C'est 16 millions de plus que l'an dernier. En 2017, elles n'avaient en effet empoché «que» 277 millions.

97% du chiffre d'affaires à l'étranger

EMS-Chemie a réalisé près de la totalité (96,8%) de son chiffre d'affaires à l'étranger, la part de l'Europe dépassant la moitié (51,5%) des revenus. Celle de l'Asie s'est fixée à 27,3%, devant l'Amérique du Nord (15,8%).

Se hissant également à un montant record, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a gagné 6,3% à 582 millions de francs. L'embellie en matière de rentabilité illustre la croissance des ventes des produits présentant une marge élevée, créneau que vise tout particulièrement EMS-Chemie. En parallèle, l'entreprise est parvenue à contenir ses charges.

La fille de Christoph Blocher a mis en exergue la rentabilité nettement supérieure d'EMS-Chemie par rapport à celle d'autres acteurs helvétiques de la sous-traitance automobile, comme Autoneum ou GF Automotive. L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) a aussi suivi une pente ascendante, s'étoffant de 5,1% à 635 millions de francs.

La Bourse salue

Les investisseurs ont eux salué ces chiffres records. Vers 12h45 à la Bourse suisse le titre EMS-Chemie gagnait 1,76% à 637,50 francs. De son côté, l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) du marché helvétique fléchissait de 0,44% à quelque 10'059 points.

(nxp)

Créé: 09.02.2018, 14h08

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.