Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 05:55

Rémunération Le futur patron du Credit Suisse a touché près de 17 millions

Tidjane Thiam doit reprendre les rênes de la banque suisse en juillet. Au titre de 2014, il a reçu un joli pactole de la part de son employeur, le groupe de services financiers britannique Prudential

Tidjane Thiam, le futur directeur général du Credit Suisse, pourrait attendre quelques années avant que sa rémunération ne retrouve le niveau atteint chez Prudential.

Tidjane Thiam, le futur directeur général du Credit Suisse, pourrait attendre quelques années avant que sa rémunération ne retrouve le niveau atteint chez Prudential. Image: Keystone

Galerie photo

Les managers les mieux payés de Suisse en 2014

Les managers les mieux payés de Suisse en 2014 Dans l'ensemble, les salaires des patrons suisses sont restés au même niveau que l'année précédente.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tidjane Thiam se prépare à rejoindre les bords de la Limmat pour diriger le Credit Suisse dès juillet. Mais il ne quitte pas la Grande-Bretagne les mains vides puisqu'il a reçu en 2014 un salaire de 11,8 millions de livres sterling (16,88 millions de francs suisses).

Ce qui correspond à une augmentation de 36% sur un an, ajoute le quotidien britannique des affaires Financial Times. Le comité de rémunération de Prudential justifie cette hausse par la performance du groupe, qui «dépasse celle des autres groupes internationaux d'assurance», explique son président Lord Turnbull. L'action du groupe a en effet progressé de 32% durant l'exercice écoulé.

Vers une baisse de salaire au Credit Suisse?

Tidjane Thiam n'a reçu «que» 1,06 million de livres (1.54 million de francs) comme salaire fixe mais il a perçu 8,25 millions (11,8 millions de frands) de son plan d'intéressement à long terme. Auxquels se sont ajoutés 2,12 millions de livres de bonus (3 millions de francs), soit le double de son salaire, le maximum autorisé. Le solde, 397'000 livres (568'000 francs), se répartit entre des prestations de retraites et des avantages fiscaux.

Paradoxalement, le directeur général n'est pas le mieux payé du groupe puisque la palme revient à Richard Woolnough, un gestionnaire de fonds chez M&G Investments, qui a empoché 15,4 millions de livres.

Le futur patron du Credit Suisse recevra-t-il autant une fois en Suisse? Rien n'est moins sûr car son prédécesseur Brady Dougan a dû se «contenter» de 9,7 millions de francs en 2014. Ce n'est jamais que la cinquième place parmi les rémunérations des directeurs généraux en Suisse.

Créé: 02.04.2015, 09h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.