Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 15:13

Energie Gazprom a reçu de Kiev un versement de 15 millions

Gazprom a annoncé jeudi avoir reçu un versement anticipé de 15 millions de dollars (14,5 millions de francs) de la part de la société ukrainienne Naftogaz.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant gazier russe avait menacé la société ukrainienne Naftogaz de ne plus l'approvisionner si elle ne payait plus.

Le paiement est suffisant pour 45,6 millions de mètres cubes, soit environ cinq jours d'approvisionnements, indique Gazprom dans un courriel. Gazprom avait dit à Kiev que les livraisons pourraient être interrompues dès vendredi en cas de non paiement.

Autrefois principal marché à l'export de Gazprom, l'Ukraine s'est employée à réduire sa dépendance aux importations de gaz russe ces dernières années. Ses importations de Russie en janvier et en février ont été réduites de moitié par rapport à l'an dernier, selon la société ukrainienne chargée de transit du gaz, Ukrtransgaz.

Mercredi, Vladimir Poutine a indiqué qu'il ne voulait plus voir ressurgir les disputes du passé qui ont entraîné par trois fois la fermeture du robinet russe ces dix dernières années.

La Russie et l'Ukraine doivent discuter d'un nouvel accord gazier avant l'expiration, fin mars, du contrat actuel, conclu l'automne dernier avec la médiation de l'UE. (ats/nxp)

Créé: 05.03.2015, 14h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.