Dimanche 20 janvier 2019 | Dernière mise à jour 14:24

Suisse Gazprombank se lance dans les cryptodevises

La filiale helvétique de la banque russe, Gazprombank, proposera des transactions et investissements en devises électroniques.

Le siège de la filiale helvétique de Gazprombank, à la Zollikerstrasse à Zurich.

Le siège de la filiale helvétique de Gazprombank, à la Zollikerstrasse à Zurich. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Gazprombank (Suisse) prévoit de lancer des services bancaires dédiés aux cryptodevises et veut cibler des investisseurs institutionnels et les entreprises. L'établissement compte proposer la conservation et les investissements en devises électroniques, ainsi que la réalisation de transactions.

La banque se trouve à un stade précoce de négociation avec l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma), a-t-elle indiqué lundi. L'entrée sur ce secteur doit se faire l'année prochaine en plusieurs étapes.

Gazprombank (Suisse) travaillera avec l'éditeur de logiciels bancaires Avaloq, pour assurer notamment l'enregistrement des devises virtuelles. (ats/nxp)

Créé: 10.12.2018, 14h25

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.