Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 14:30

Fortune George Lucas veut des étoiles dans la tête des enfants

Avec le rachat de sa maison de production par Disney, le créateur de la Guerre des étoiles empoche quatre milliards de dollars. Pour quoi faire? Voyez Bill Gates…

L’amélioration de l’éducation est la clé de la survie de la race humaine, selon le père de la Guerre des étoiles.

L’amélioration de l’éducation est la clé de la survie de la race humaine, selon le père de la Guerre des étoiles. Image: Keystone

Lucas confiant

Galerie Photos

Mickey a vaincu Dark Vador

Mickey a vaincu Dark Vador Geeks de toute la galaxie et fans de «Star Wars» inondent les réseaux sociaux de parodies après le rachat de la franchise par Disney.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

George Lucas empoche quatre milliards de dollars avec la vente annoncée mardi de sa maison de production au géant Disney. Mais tout porte à croire qu’il ne cédera pas aux caprices de la consommation facile.

Selon The Hollywood Reporter, le père de la Guerre des étoiles envisage de passer sa retraite en philanthrope. A l’image de Bill Gates, le fondateur de Microsoft.

Déjà en marche

George Lucas canalisera ses fonds vers les secteurs de l’éducation et la santé. Il est d’ailleurs déjà actif sur ces terrains. Il dirige la George Lucas Educational Foundation.

En 2006, cette fondation a offert 175 millions de dollars à l’University of Southern California située au centre de Los Angeles.

L’homme de cinéma de 68 ans appuie aussi plusieurs initiatives philanthropiques. Notamment l’association Make-A-Wish, active en Suisse aussi. Une organisation qui permet à des enfants gravement malades de réaliser un vœu.

Avant même la vente de sa maison de production, Lucas «pesait» 3,3 milliards de dollars. Ce qui en faisait le 36e homme les plus riches des Etats-Unis, selon Forbes.

Majorité de sa fortune

Il y a deux ans, avec Bill Gates et Warren Buffet, il signait The Giving Pledge. Objectif: inciter les grosses fortunes américaines à dédier une part majoritaire de leur fortune à des projets philanthropiques.

«L’amélioration de l’éducation est la clé de la survie de la race humaine, écrivait-il à ce moment-là. Nous devons planifier notre avenir collectif – et le premier pas commence avec les outils sociaux, affectifs et intellectuels que nous offrons à nos enfants.»

Selon Lucas, «notre plus sûr moyen de survie est notre capacité à penser et s’adapter – en tant qu’éducateurs, conteurs d’histoires et communicateurs, notre responsabilité est de poursuivre dans cette voie.»

Créé: 31.10.2012, 10h41

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.