Dimanche 20 octobre 2019 | Dernière mise à jour 13:27

Médias Le groupe NZZ ferme son imprimerie de Schlieren (ZH)

L'imprimerie de Schlieren (ZH) du groupe de presse zurichois NZZ va fermer. 125 emplois sont supprimés.

L'imprimerie de Schlieren (ZH) du groupe NZZ va fermer.

L'imprimerie de Schlieren (ZH) du groupe NZZ va fermer. Image: (photo d'illustration)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe de presse zurichois NZZ ferme son imprimerie de Schlieren (ZH). Au maximum, 125 des 184 emplois sont supprimés. Le groupe va concentrer ses activités d'imprimerie sur les sites de Winkeln (SG) et d'Adligenswil (LU), a-t-il indiqué ce mardi 25 novembre dans un communiqué.

Avec cette fermeture, le groupe NZZ anticipe la baisse de la consommation d'informations sur papier au profit d'offres numériques, a-t-il précisé. Le marché suisse de l'impression de journaux souffre de surcapacités en raison de la baisse des tirages.

Une fois l'imprimerie de Schlieren fermée, la Neue Zürcher Zeitung et la NZZ am Sonntag seront imprimées sur les rotatives du groupe Tamedia à Zurich. Les groupes Tamedia et NZZ ont signé un contrat à long terme. L'impression pour des clients tiers du groupe NZZ se concentrera essentiellement sur le site de Winkeln (SG).

Les représentants du personnel du groupe NZZ ont jusqu'à mi-janvier pour donner leur avis sur les mesures annoncées. Ils peuvent faire des propositions afin d'éviter des licenciements.

Marché numérique

Le potentiel de croissance du groupe est dans le marché numérique, a indiqué Veit Dengler, patron du groupe NZZ. Depuis 2008, le tirage de la NZZ a été réduit de 36'000 exemplaires. Mais 18'000 personnes se sont abonnées à l'édition numérique. L'imprimerie de Schlieren a été conçue dans les années 1990, au moment où les tirages des journaux étaient au plus haut.

Le syndicat syndicom se dit «choqué» par l'annonce de la fermeture de l'imprimerie de Schlieren. Il n'a pas été informé avant la publication du communiqué du groupe NZZ. Syndicom exige du groupe qu'il revienne sur sa décision «absurde» de fermer le site de Schlieren.

Le syndicat syna est «outré» d'avoir appris la fermeture du site de Schlieren par les médias. Il estime qu'il n'y a plus rien à négocier, a-t-il indiqué dans un communiqué. Syna appelle le groupe de presse à respecter ses obligations envers les partenaires sociaux. (ats/nxp)

Créé: 25.11.2014, 17h25


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.