Lundi 18 mars 2019 | Dernière mise à jour 22:22

Banque mondiale La guerre commerciale va affaiblir la croissance

La guerre commerciale entre les USA et la Chine menace de nuire à l'économie, selon la Banque mondiale.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Trump optimiste sur les discussions commerciales

Les discussions entre des hauts fonctionnaires chinois et américains à Pékin pour régler le différend commercial entre les deux pays «se passent très bien», a affirmé Donald Trump mardi sur Twitter. Un optimisme qui a rasséréné les marchés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le conflit commercial entre les deux premières puissances économiques mondiales, les Etats-Unis et la Chine, inflige déjà des dommages collatéraux, a averti mardi la Banque mondiale. Il menace de nuire davantage à l'économie mondiale.

Selon les projections semestrielles de l'institution de développement, la croissance mondiale va ralentir à 2,9% cette année (-0,1 point par rapport aux prévisions de juin) et 2,8% en 2020.

Mais le ralentissement mondial a aussi ses racines dans la hausse de la dette publique et des entreprises, en particulier parmi les pays les plus pauvres, et dans les relèvements des taux d'intérêt qui augmentent les coûts d'emprunt, a affirmé la banque dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales.

Ce rapport est nettement plus pessimiste qu'il y a un an - lorsque la perspective d'une croissance mondiale synchronisée était envisagée - et parsemé d'exhortations à agir de façon «urgente» ou «impérative».

«Une période difficile»

«Il y a une augmentation des risques», a déclaré à l'AFP Ayhan Kose, économiste à la Banque mondiale. «L'économie mondiale traverse une période difficile. Le ciel s'assombrit et nous constatons un ralentissement de l'économie mondiale».

Les prévisions de presque toutes les régions et tous les pays ont été déclassées. L'économie chinoise ralentit également. Sa croissance devrait tomber à 6,2% cette année et l'année prochaine après 6,5% en 2018.

M. Kose a déclaré espérer une résolution du conflit, tout en exhortant les gouvernements à se préparer à un chemin difficile. «La croissance mondiale est toujours robuste, mais le contrecoup de la tempête dépendra de la réaction des décideurs politiques», a-t-il ajouté. Bien que la banque prévoie toujours une faible probabilité de récession aux Etats-Unis, même un léger ralentissement a un impact important.

De plus, si les Etats-Unis et la Chine perdent un point entier de croissance, l'expansion mondiale sera réduite de presque autant, ce qui aura des conséquences dramatiques pour de nombreux pays. «Les tensions commerciales affectent déjà l'activité dans le monde», a déclaré M. Kose, soulignant que les choses pourraient s'aggraver.

Face à ces risques croissants, la Banque mondiale a exhorté les pays membres à se préparer, avec des changements dans les dépenses, les investissements et les emprunts, à mettre en place des «politiques tampons» pour se protéger des vents contraires. (ats/nxp)

Créé: 08.01.2019, 23h56

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.