Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 22:01

Médias Importations de livres en baisse depuis 10 ans

Entre 2008 et 2018, le nombre d'ouvrages importés a diminué, notamment en raison du changement des habitudes de lecture des consommateurs.

L'Allemagne et la France restent les principaux fournisseurs de livres en Suisse.

L'Allemagne et la France restent les principaux fournisseurs de livres en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les importations de livres en Suisse ont chuté de 35% entre 2008 et 2018, passant de 703 à 454 millions de francs malgré une évolution favorable du taux de change et une baisse des prix, selon les douanes suisses. Celles de périodiques a plongé de 46%, à 219 millions.

Cette dégringolade est due au changement d'habitudes de lecture des Suisses, ainsi qu'à l'émergence des livres électroniques et des publications en ligne, explique dans un communiqué diffusé mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD).

La chute en valeur résulte en grande partie des quantités importées, précise l'AFD, de 28% sur dix ans pour les livres et de 44% pour les périodiques. Le reste de la baisse est dû à un taux de change plus favorable et des prix moins élevés.

Hausse des ventes

La rentrée scolaire et littéraire, ainsi que les fêtes de fin d'année génèrent une hausse des ventes de livres de respectivement 15% en septembre, 18% en octobre et 7% en novembre par rapport à la moyenne. Les importations de périodiques croissent légèrement en mars (4% par rapport à la moyenne), en juin (4%), en octobre (5%) et en décembre (3%).

Quant à la provenance de livres et de périodiques, l'Allemagne (63% de part de marché en 2017) et la France (23%) restent les principaux fournisseurs. La première a toutefois perdu 9 points de parts à l'importation de livres entre 2008 et 2018 au profit de la Chine notamment, qui passe devant les Etats-Unis comme fournisseur de livres. (ats/nxp)

Créé: 03.12.2019, 11h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.