Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 22:37

Confidences Jean-Claude Biver a craqué pour… la maman de Mbappé

Kylian Mbappé est le nouvel ambassadeur d’Hublot. Jean-Claude Biver nous raconte les coulisses du partenariat, dont une rencontre secrète à Nyon.

La maman de Mbappé «est admirable», s'enthousiasme Jean-Claude Biver.

La maman de Mbappé «est admirable», s'enthousiasme Jean-Claude Biver. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Kylian Mbappé est donc officiellement le nouvel ambassadeur d’Hublot. «Avec lui, c’est l’idéal, car il était fan de la marque avant qu’on l’approche», commente Jean-Claude Biver. Pour des raisons de santé, à 69 ans, il a abandonné il y a peu ses responsabilités opérationnelles au sein de de la division montres de LVMH (Zenith, Hublot et TAG Heuer). Mais Jean-Claude Biver en reste le président non-exécutif. Joint par téléphone, il semble en pleine forme et se montre intarissable et passionné sur ce qui est clairement un «joli coup». Il raconte au «Matin» les coulisses de la signature du partenariat avec l’attaquant du PSG.

«Mbappé s’était amouraché de nos montres»

Tout a commencé en feuilletant des pages de «L’Equipe» ou de «Paris Match». «On a vu des photos et on s’est dit mais nom de dieu, il porte une Hublot!», sourit Jean-Claude Biver. Une approche a alors eu lieu. Et la mégastar actuelle du foot a rencontré plusieurs fois le CEO de Hublot Ricardo Guadalupe. «On s’est rendu compte que Mbappé s’était amouraché de nos montres, si j’ose dire. Il en avait deux ou trois modèles. Nous étions déterminés à trouver un accord avec lui mais, en même temps, il n’y avait pas urgence car il nous a clairement dit qu’il ne voulait pas travailler avec une autre marque», explique Jean-Claude Biver.

Lui-même a participé aux tractations. Mais pas en causant directement au surdoué français de 19 ans. «J’ai reçu sa maman au printemps dernier, en toute discrétion, dans nos locaux de Nyon», raconte-t-il. Et M. Biver est clairement tombé sous le charme. «L’humilité, la modestie, la personnalité de Mbappé ne viennent pas de nulle part mais de son éducation. Sa maman est admirable et elle gère les affaires de son gosse de manière extraordinaire», souligne-t-il.

«Nous devons penser à nos clients de demain»

Du côté d’Hublot comme du footballeur, on a ensuite décidé de laisser passer le Mondial. Et l’annonce du partenariat est donc tombée ce mercredi. Mais n’est-ce pas un risque de miser sur un «gamin» de 19 ans? «Un investissement est toujours un risque. Mais je suis plutôt béni du ciel. Il m’arrive de me tromper... mais pas souvent», rigole Jean-Claude Biver.

Qui enchaîne: «Dans le luxe, nous devons aussi penser à nos clients de demain. Aux ados de 15 ans qui admirent Mbappé et vont peut-être rêver d’avoir une Hublot. Ils n’en ont pas les moyens aujourd’hui. Mais demain ou après-demain ils pourront peut-être rendre ce rêve réel.»

Avec Pelé, ce sera «géant»

Hublot organise la semaine prochaine à Paris un événement réunissant pour la première fois ses deux ambassadeurs Pelé et Mbappé. Et c’est ce qui semble le plus enthousiasmer Jean-Claude Biver. «Vous vous rendez compte, on va pouvoir réunir dans nos publicité le passé et le futur, la légende du 20e siècle et, on l’espère, la future légende du 21e. Qui peut se targuer de ça?» Et de s’écrier: «C’est géant! C’est unique!»

Il faut reconnaître que pour tout amoureux de foot, ça fera du beau monde sur la photo:

Créé: 31.10.2018, 18h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.