Dimanche 17 novembre 2019 | Dernière mise à jour 23:32

Cheseaux-sur-Lausanne Kudelski et Hulu ont réglé leur litige sur des brevets

La société vaudoise vient de conclure plusieurs accords, dont un avec Apple, qui devraient lui rapporter de coquettes sommes.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Kudelski a réglé tous ses litiges relatifs aux brevets en suspens avec la société Hulu, spécialisée dans la vidéo à la demande. Le spécialiste vaudois de la sécurisation des contenus numériques et interactifs a signé un accord en ce sens avec le groupe américain RPX Corp, dont Hulu fait partie.

Les détails financiers de l'opération n'ont pas été divulgués, a indiqué lundi soir l'entreprise basée à Cheseaux-sur-Lausanne (VD) dans un communiqué. Ce règlement s'inscrit dans le cadre de plusieurs accords conclus récemment dans le même domaine.

Mercredi dernier, Kudelski avait ainsi bouclé un accord avec le spécialiste des brevets RPX Corporation, selon lequel RPX obtenait le droit d'octroyer des sous-licences à un certain nombre de firmes. En contrepartie, Kudelski recevait notamment un paiement anticipé.

Le groupe vaudois s'est trouvé ces dernières années en conflit à plusieurs reprises pour violation de brevets. La semaine passée, mardi précisément, il a réglé un litige avec le géant Apple, susceptible, selon des observateurs, de lui rapporter quelques millions de francs. (ats/nxp)

Créé: 08.08.2016, 20h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.