Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 15:51

Gros oeuvre La météo clémente a profité à la construction en 2014

Le gros oeuvre, principal secteur de la construction a enregistré un résultat record en hausse de 1,2% l'an dernier.

Pour l'heure, il est encore difficile d'évaluer les effets du franc fort sur le secteur.

Pour l'heure, il est encore difficile d'évaluer les effets du franc fort sur le secteur. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le secteur principal de la construction en Suisse a enregistré un chiffre d'affaires record l'an dernier.

La branche a vu ses ventes progresser de 1,2% à 20,1 milliards de francs, mais estime avoir dépassé son zénith.

La croissance est due surtout aux affaires réalisées pendant le premier semestre, caractérisé par un temps doux, relève la Société suisse des entrepreneurs (SSE) mardi dans son enquête trimestrielle. La branche a subi un recul de 7% au 4e trimestre à 5,1 milliards de francs.

Les entrées de commandes ont progressé en 2014 de 3,7%, mais ont quasiment stagné ( 0,8%) durant la période octobre-décembre. A fin 2014, les réserves de travail étaient inférieures de 4%. «L'activité de construction a dépassé son zénith», écrit l'association faîtière dans son communiqué.

Dans le logement, l'activité a enregistré une hausse de 2,3% au 4e trimestre. Les chiffres d'affaires affichent une croissance de 6,6% pour l'ensemble de l'année grâce aux bonnes conditions météo au premier semestre.

Perspectives assombries dans le logement

Les commandes ont toutefois diminué de 10,5% au 4e trimestre. Les perspectives dans le logement se sont «sensiblement assombries», constate la SSE. Les réserves de travail du secteur étaient en recul de 11,1% à la fin de l'année.

Dans le génie civil, les chiffres d'affaires ont fléchi l'an dernier de 5,3%. Sur le seul quatrième trimestre, ils accusent un repli 17,1%. La SSE n'accorde cependant pas trop d'importance à ce résultat, «car les chiffres recensés dans ce secteur sont soumis à de fortes variations, compte tenu de quelques gros projets en voie d'achèvement».

De leur côté, les constructions pour l'économie ont réalisé une excellente performance. Les chiffres d'affaires se sont accrus de 14,4% au 4e trimestre. A fin 2014, les réserves de travail étaient supérieures de 5,5%.

Fin d'un cycle

Un important volume de bâtiments administratifs est en construction, fait remarquer la SSE. Cette tendance ne devrait pas se maintenir à moyen terme, car l'offre en surfaces de bureaux est «pléthorique» dans certaines régions, selon la faîtière.

La SSE estime qu'un long cycle de croissance s'est achevé dans la construction. Elle en veut pour preuve le fait que les projets pour le premier trimestre 2015 sont inférieurs de 12,6% à leur niveau de 2014.

L'association ne prévoit pas pour autant un effondrement. Le secteur du logement ne devrait plus stimuler l'activité. Un recul massif de la construction de logements dans les régions touristiques devrait s'amorcer avec la mise en oeuvre de l'initiative sur les résidences secondaires.

Quant aux effets de l'appréciation du franc, il est pour l'heure encore difficile d'en évaluer les conséquences, estime la Société suisse des entrepreneurs. A fin 2014, la branche employait 73'500 personnes à plein temps, dont plus de la moitié d'étrangers (53,3%). (ats/nxp)

Créé: 10.03.2015, 10h39

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.