Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:01

Mousse La production de bière suisse a connu une petite hausse

Les brasseries ont versé sur le marché 3,39 millions d'hectolitres de cervoises, malgré un été pluvieux. Les spécialistes constatent aussi que les particuliers consomment de plus en plus chez eux.

La révision de la loi sur l'alcool propose d'imposer un prix minimal pour les boissons alcoolisées et d'interdire leur vente, la nuit, dans les commerces de détail.

La révision de la loi sur l'alcool propose d'imposer un prix minimal pour les boissons alcoolisées et d'interdire leur vente, la nuit, dans les commerces de détail. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les amateurs de cervoises sont de plus en plus nombreux sur sol helvétique. Le marché suisse de la bière a progressé de 1,4% pour l'année 2013/2014. La production nationale s'élève à 4,64 millions d'hectolitres, ce qui représente 57 litres par personne.

«Des mois d'été pluvieux, comme nous avons eu juillet et août, laissent des traces dans le bilan brassicole», a relevé Markus Zemp, président de l'Association suisse des brasseries, dans un communiqué publié ce mardi 18 novembre. Malgré les mauvaises conditions météorologiques, l'exercice 2013/2014 est jugé positif par la branche.

Augmentation de la fabrication locale

Ce bon résultat est à relier à l'augmentation de la fabrication indigène. Les brasseries suisses ont élevé leur production de 0,3% en mettant sur le marché 3,39 millions d'hectolitres de brunes et de blondes contre 3,38 lors de l'exercice précédent. Le nombre de fabricants de bière, sur sol helvétique, a également pris l'ascenseur. La Direction générale des douanes recense 473 brasseries actives contre 35 en 1985.

Les importations ont également augmenté de 4,3% pour s'établir à 1,24 million d'hectolitres. Cette progression est cependant en recul par rapport à l'année précédente puisqu'elle se situait alors à 9,1%.

Déplacement de la consommation

Au niveau des tendances du marché, on observe un report de la consommation des cafés-restaurants vers les commerces de détail. Les amateurs de bières en boivent, en effet, de plus en plus souvent chez eux et un peu moins à l'extérieur dans les bistrots et autres débits de boissons.

Sur le plan politique, l'Association suisse des brasseries combat deux objets fédéraux susceptibles, selon elle, d'affaiblir la branche: le projet «Swissness» et la révision de la loi sur l'alcool.

Si le premier objet était accepté, la bière brassée en Suisse pourrait être privée de l'appellation helvétique: le label exclut l'eau, qui compose 90% de la bière, de sa liste des matières premières. Quant à la révision de la loi sur l'alcool, elle propose d'imposer un prix minimal pour les boissons alcoolisées et d'interdire leur vente, la nuit, dans les commerces de détail. (ats/nxp)

Créé: 18.11.2014, 11h58

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters