Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 16:02

Suisse Les perspectives d'emploi au beau fixe pour l'été

Les perspectives sur le marché de l'emploi sont solides, l'optimisme étant de mise chez les employeurs suisses.

Si la Suisse orientale et la Suisse du Nord-Ouest sont optimistes, la situation est plus difficile dans la région Mittelland.

Si la Suisse orientale et la Suisse du Nord-Ouest sont optimistes, la situation est plus difficile dans la région Mittelland. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les recrutements devraient progresser cet été. La prévision d'emploi a atteint un niveau inédit depuis près de six ans, a souligné mardi Manpower en publiant son baromètre trimestriel. Les employeurs suisses sont 5% à prévoir une augmentation de leurs effectifs d'ici fin septembre, d'après les chiffres corrigés des variations saisonnières.

Les résultats soulignent «la bonne situation des entreprises suisses», a expliqué Leif Agnéus, directeur général de Manpower Suisse, cité dans le communiqué. «Toutefois, cet élan pourrait être freiné par les pénuries de talents annoncées dans certains secteurs», a-t-il encore ajouté.

L'Arc lémanique réembauche

Au total, les employeurs de cinq des sept régions analysées prévoient une hausse ou un maintien de leur effectif d'ici fin septembre. Si la Suisse orientale et la Suisse du Nord-Ouest sont optimistes, la situation est plus difficile dans la région Mittelland (Neuchâtel, Fribourg, le Jura et Berne) et au Tessin, où le pessimisme domine. La région lémanique a quant à elle renoué avec les intentions d'embauche, après trois trimestres moroses, précise le spécialiste du placement temporaire.

Parmi les dix secteurs sondés, les employeurs dans la construction sont les plus optimistes et l'industrie manufacturière s'illustre également par des intentions de recrutements élevées, au plus haut depuis près de dix ans. A l'inverse, les perspectives d'embauche dans le secteur de l'énergie, du gaz et de l'eau ainsi que dans celui de l'hôtellerie et de la restauration sont pessimistes.

Le baromètre est basé sur une enquête auprès d'employeurs du secteur privé et public dans 44 pays et territoires. En Suisse, 760 répondants ont participé à l'étude actuelle. (ats/nxp)

Créé: 12.06.2018, 09h01

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.