Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 04:35

Immobilier Les logements vacants sont en hausse en Suisse

Au 1er juin 2019, plus de 75 000 logements n'avaient pas trouvé preneur, soit 4,2% de plus en l'espace d'un an.

La hausse du taux de vacance concerne essentiellement les logements à louer.

La hausse du taux de vacance concerne essentiellement les logements à louer. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'augmentation du taux vacance dans l'immobilier résidentiel, qui a débuté en Suisse il y a une dizaine d'années, se poursuit. Au 1er juin 2019, plus de 75 000 logements n'avaient pas trouvé preneur, soit 4,2% de plus en l'espace d'un an, souligne lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son recensement annuel.

Les logements vacants représentent 1,66% du parc total - maisons individuelles comprises - de tout le pays. A l'exception de l'agglomération zurichoise (-0,10 point de pourcentage) et de la région lémanique (-0,07 point), le taux de vacance a augmenté sur l'ensemble du territoire, les plus fortes hausses étant enregistrées au Tessin ( 0,27) et dans l'Espace Mittelland ( 0,16).

Palme d'or à Soleure

Au niveau cantonal, la palme échoit une nouvelle fois à Soleure (3,40%) seul canton à avoir dépassé les 3%, souligne l'OFS. Viennent ensuite la Thurgovie (2,65%), le Jura et l'Argovie (2,59% chacun). A l'autre extrémité du tableau, Zoug (0,42%), Genève (0,54%), Obwald (0,87%) et Zurich (0,89%) se sont maintenus sous la barre de 1%.

Alors que le nombre de maisons individuelles vacantes a augmenté de 405 unités pour frôler les 7600, celui des nouveaux logements inoccupés est resté quasiment stable, à 10 146. La hausse du taux de vacance concerne essentiellement les logements à louer ( 5,2%), l'immobilier destiné à la vente ayant même légèrement baissé (-0,6%). (ats/nxp)

Créé: 09.09.2019, 09h39

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.