Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 10:46

Immobilier Les logements vacants sont en hausse en Suisse

Au 1er juin 2019, plus de 75 000 logements n'avaient pas trouvé preneur, soit 4,2% de plus en l'espace d'un an.

La hausse du taux de vacance concerne essentiellement les logements à louer.

La hausse du taux de vacance concerne essentiellement les logements à louer. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'augmentation du taux vacance dans l'immobilier résidentiel, qui a débuté en Suisse il y a une dizaine d'années, se poursuit. Au 1er juin 2019, plus de 75 000 logements n'avaient pas trouvé preneur, soit 4,2% de plus en l'espace d'un an, souligne lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son recensement annuel.

Les logements vacants représentent 1,66% du parc total - maisons individuelles comprises - de tout le pays. A l'exception de l'agglomération zurichoise (-0,10 point de pourcentage) et de la région lémanique (-0,07 point), le taux de vacance a augmenté sur l'ensemble du territoire, les plus fortes hausses étant enregistrées au Tessin ( 0,27) et dans l'Espace Mittelland ( 0,16).

Palme d'or à Soleure

Au niveau cantonal, la palme échoit une nouvelle fois à Soleure (3,40%) seul canton à avoir dépassé les 3%, souligne l'OFS. Viennent ensuite la Thurgovie (2,65%), le Jura et l'Argovie (2,59% chacun). A l'autre extrémité du tableau, Zoug (0,42%), Genève (0,54%), Obwald (0,87%) et Zurich (0,89%) se sont maintenus sous la barre de 1%.

Alors que le nombre de maisons individuelles vacantes a augmenté de 405 unités pour frôler les 7600, celui des nouveaux logements inoccupés est resté quasiment stable, à 10 146. La hausse du taux de vacance concerne essentiellement les logements à louer ( 5,2%), l'immobilier destiné à la vente ayant même légèrement baissé (-0,6%). (ats/nxp)

Créé: 09.09.2019, 09h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.