Dimanche 19 mai 2019 | Dernière mise à jour 22:30

Suisse Les magasins adaptent leurs prix à la chute de l'euro

Après Coop et Lidl, Migros a décidé de réduire entre 10 et 30% les prix des fruits et légumes de la zone euro.

Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les détaillants suisses adaptent leurs prix à la nouvelle donne monétaire. Après Coop et Lidl, entre autres, Migros répercute la chute du cours de l'euro au regard du franc. Le numéro un suisse de la distribution réduit entre 10 et 30% les prix des fruits et légumes provenant de la zone euro.

L'amélioration des conditions d'achat s'accompagne aussi d'effets sur d'autres articles, a annoncé ce vendredi 23 janvier Migros. Le géant orange accroît par ailleurs la pression sur les importateurs afin que ceux-ci reportent les avantages découlant de la vive appréciation du franc.

«Les partenaires doivent comprendre que nous ne tolérerons pas les tergiversations», déclare ainsi Hansueli Siber, le chef du département marketing de la Fédération des coopératives Migros (FCM). Contactée par l'ats, cette dernière n'a pas souhaité indiquer le nombre d'articles concernés par l'adaptation tarifaire.

Le volume de marchandises payées en euros représente un pourcentage à un chiffre de l'ensemble de l'assortiment du premier détaillant helvétique. Ses rayons sont garnis en majorité de produits provenant de ses propres entreprises industrielles ou d'exploitations agricoles suisses.

Coop, Lidl et Interdiscount aussi

Dans l'alimentation, 75% des denrées vendues à Migros sont indigènes. Les baisses annoncées par le géant orange interviennent après celles de son dauphin Coop, lequel a annoncé réduire les prix de quelque 1000 articles de son assortiment. Lidl en a fait de même pour toute une série de produits importés.

Filiale de Coop, le spécialiste de l'électronique de loisirs et de l'électroménager Interdiscount a aussi annoncé baisser les prix de plus de 2000 références de son assortiment. Celui-ci entend exiger des fabricants qu'ils répercutent les gains de change sur les clients.

Vendredi vers 14h00 sur le marché des changes, un euro valait à peine plus de 98 centimes, contre encore 1,20 franc jeudi passé avant que la Banque nationale suisse (BNS) ne décide d'abolir le taux plancher de 1,20 franc pour un euro. Plus tôt dans la journée, la monnaie unique a atteint un plus bas à 0,9768 franc. (ats/nxp)

Créé: 23.01.2015, 14h43

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters