Lundi 11 novembre 2019 | Dernière mise à jour 23:01

Tourisme Mai aura été faste pour l'hôtellerie suisse

Les Allemands continuent d'être la nationalité qui fréquente le plus notre pays. Le nombre de nuitées est en hausse de 0,6%.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Près de 3 millions de nuitées enregistrées, soit 4,3% de plus qu'à la même période un an plus tôt. C'est le chiffre établi pour le mois de mai. Depuis le début de l'année, le nombre de nuitées flirte avec les 15 millions, en hausse de 0,6% sur un an.

Au mois de mai, le secteur hôtelier a hébergé un peu plus de 680'000 voyageurs locaux, représentant un peu plus de 1,2 million de nuitées. Les touristes étrangers ont légèrement dépassé les 930'000, pour près de 1,8 million de nuitées, précise l'Office fédéral de la statistique (OFS) lundi dans son relevé mensuel.

Parmi ces derniers, les Allemands continuent d'occuper la première place au palmarès, avec 0,27 million de nuitées, en légère contraction sur un an mais toujours devant les Américains (0,22), les Indiens (0,17) et les Chinois (0,14 sans Hong Kong). Viennent ensuite le Royaume-Uni (0,12), la France (0,09) et l'Italie (0,06).

De janvier à mai, les nuitées hôtelières générées par les touristes suisses ont légèrement progressé, à un peu plus de 6,9 millions, alors que les hôtes étrangers ont frisé la marque des 8 millions. (ats/nxp)

Créé: 08.07.2019, 09h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.