Lundi 6 avril 2020 | Dernière mise à jour 14:02

Décès du patron de Fiat Marchionne avait une maladie grave depuis un an

Gravement malade, Sergio Marchionne est décédé mercredi à l'Hôpital universitaire de Zürich qui a communiqué ce jeudi pour faire taire des rumeurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le patron du géant automobile Fiat Chrysler Sergio Marchionne, décédé mercredi à Zürich, était gravement malade depuis plus d'un an, a révélé jeudi l'Hôpital universitaire de Zürich (USZ), afin de répondre à «diverses rumeurs».

Sergio Marchionne, 66 ans, avait subi une opération fin juin, officiellement à une épaule, et aurait souffert de «complications inattendues», selon Fiat Chrysler.

Dans un rare communiqué, l'hôpital où il avait été admis rappelle qu'il «accorde une grande importance au secret médical, et ce quels que soient les patients traités».

Mais, poursuit-il, l'hôpital «est actuellement confronté à diverses rumeurs concernant le traitement médical» de M. Marchionne, ce qui l'a poussé à prendre position afin «d'éviter toute spéculation supplémentaire».

Grave maladie

«Depuis plus d'un an, il se rendait régulièrement à l'hôpital pour traiter une grave maladie. Malgré le recours à toutes les possibilités de la médecine de pointe, Monsieur Marchionne est malheureusement décédé. Nous regrettons profondément son décès et exprimons nos plus sincères condoléances à sa famille», conclut le communiqué.

Dans une interview au Corriere della Sera, Pier Luigi Battezzato, père de la compagne de Sergio Marchionne, a déclaré que «ça se serait peut-être mieux passé s'il s'était fait opérer» en Italie.

«Ce devait être une simple intervention. Peut-être n'était-il pas dans les conditions d'affronter cette opération. Je ne sais pas, il est arrivé à la clinique éprouvé physiquement», a ajouté M. Battezzato.

Un porte-parole de Fiat Chrysler (FCA) a indiqué jeudi «ne pas être en mesure de commenter les déclarations de l'hôpital universitaire de Zurich».

«Pour des raisons du respect de la vie privée d'un point de vue médical, la société n'avait pas connaissance des faits relatifs à l'état de santé de M. Marchionne», a-t-il ajouté.

«La société a appris que M. Marchionne avait subi une intervention chirurgicale et a émis une déclaration à ce sujet. Le vendredi 20 juillet, la société a été informée par la famille de M. Marchionne, sans aucun autre détail, de la grave détérioration de sa condition et du fait que par conséquent il ne serait pas en mesure de retourner au travail. La société a donc pris et annoncé les actions nécessaires le jour suivant.» (afp/nxp)

Créé: 26.07.2018, 19h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.