Dimanche 17 février 2019 | Dernière mise à jour 22:21

Industrie photovoltaïque Meyer Burger biffe 43 postes supplémentaires aux USA

Le groupe bernois Meyer Burger a supprimé 43 postes supplémentaires dans sa filiale Diamond Wire Material Technologies aux Etats-Unis.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En octobre, le spécialiste bernois des technologies photovoltaïques avait déjà annoncé la suppression de 105 emplois sur son site de Colorado Springs, en raison de la mise en faillite d'un partenaire.

Les capacités excédentaires de l'usine, conséquence de l'insolvabilité de l'important client GT Advanced Technologies (GTAT), sont à l'origine de la décision. L'entreprise doit maintenant s'adapter au nouvel environnement de marché, a déclaré Werner Buchholz, porte-parole de Meyer Burger.

Le porte-parole confirmait une information parue mercredi dans le quotidien bernois Der Bund. Selon Werner Buchholz, les postes ont déjà été supprimés il y a deux semaines. L'usine de Colorado Springs compte encore quelque 150 postes. (ats/nxp)

Créé: 04.02.2015, 11h29

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.