Mardi 7 avril 2020 | Dernière mise à jour 16:47

Consommation Nestlé baisse ses prix suite à la chute de l'euro

La mesure décidée par Nestlé Suisse vise 600 produits. L'objectif est de soutenir le pouvoir d'achat des helvètes.

Nestlé emploie quelque 3400 personnes en Suisse.

Nestlé emploie quelque 3400 personnes en Suisse. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En réaction à l'envolée du franc, Nestlé Suisse a décidé de baisser les prix de plus de 600 produits importés de la zone euro. Cette mesure vise à soutenir le pouvoir d'achat des consommateurs helvétiques et à contenir le tourisme d'achat.

Suite à l'abandon du taux plancher de 1,20 franc pour un euro par la Banque nationale suisse (BNS), «le prix converti en euros de nos produits exportés a augmenté de plus de 15% du jour au lendemain», souligne Eugenio Simioni, directeur général de Nestlé Suisse, cité dans un communiqué publié ce vendredi 30 janvier. «Notre priorité dans ce secteur est maintenant de réduire nos coûts de fabrication pour défendre nos volumes et donc nos places de travail», ajoute-t-il.

Pour rappel, Nestlé emploie quelque 3400 personnes dans ses activités de production, logistiques, commerciales et administratives en Suisse. Le groupe opère sur huit sites de production, lesquels exportent deux tiers de leurs volumes. (ats/nxp)

Créé: 30.01.2015, 16h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.